Les missions spatiales à suivre en 2020

Si l’espèce humaine aura besoin encore de quelques années pour pouvoir coloniser Mars et les autres planètes du système solaire, les compagnies spatiales n’en travaillent pas moins activement pour que ce rêve devienne un jour réalité.

Cette année sera spécialement riche en missions importantes et peut-être décisives pour notre conquête de l’espace.

Crédits Pixabay

Voici celles qui sont à suivre absolument :

Artemis 1

Cinquante ans après la mission Apollo 17 en 1972, la NASA est plus que pressée à l’idée de renvoyer ses astronautes sur la Lune.

La mission Artemis 1 ouvrira la voie avec le lancement du lanceur lourd Space Launch System et du premier vaisseau spatial Orion en 2021. Il s’agira d’une mission sans équipage durant lequel Orion sera mis en orbite autour de la Lune pendant environ un mois.

Les missions Artemis 2 et 3 suivront ensuite en 2022 et 2024, avec cette fois-ci un équipage humain à bord du vaisseau qui se posera sur la Lune.

Chang’e-5

Alors que les États-Unis se concentrent sur un nouvel alunissage humain, de son côté, la Chine tente de percer les secrets du satellite terrestre.

La mission Chang’e-5 (nommée ainsi en l’honneur de la déesse de la Lune dans la mythologie chinoise) aura pour but de récolter d’importants échantillons du sol lunaire. Lancée fin 2019, la sonde devrait se poser dans la partie nord-ouest de la Lune, dans l’océan des Tempêtes, une région encore inexplorée jusqu’à présent. La mission devrait aussi permettre de rapporter jusqu’à 2 kg d’échantillons.

Mars Hope

Il s’agit de la toute première mission spatiale des Émirats arabes unis. Mars Hope ou « Al-Amal » (l’espoir en arabe) est un projet de sonde spatiale dont le lancement est prévu pour cette année.

La sonde devrait atteindre sa cible d’ici 2021. Une fois en orbite autour de Mars, elle aura pour mission d’étudier  son atmosphère pendant au moins deux ans. Le but est de récolter toutes les données et informations qui pourraient aider les scientifiques à en savoir plus sur le climat actuel et passé de la Planète rouge.

Huoxing 1

La Chine aussi s’intéresse de très près à notre voisine la Rouge. Après avoir tenté une collaboration malheureusement infructueuse avec la Russie en 2011, la Chine a décidé de développer sa propre mission martienne : le lancement d’Huoxing 1 est prévu pour cet été.

La mission est composée d’un orbiteur et d’un rover qui seront lancés dans l’espace par la fusée lourde Longue Marche 5. L’atterrissage sur Mars est prévu pour 2021, pour une mission qui devrait durer environ trois à six mois. Pendant que le rover explorera les environs, l’orbiteur entamera des observations scientifiques de la Planète rouge.

La mission Mars 2020 de la NASA

Les efforts de la NASA pour la conquête martienne continuent ! Cette année, l’agence spatiale américaine va lancer un nouvel astromobile sur Mars.

Mi-2020, le rover Mars 2020 va s’envoler pour la Planète rouge et aura pour mission d’y rechercher d’anciennes traces de vie. « [Le rover] est conçu pour chercher des signes de vie, donc il emporte un grand nombre d’instruments différents qui vont nous aider à comprendre le contexte géologique et chimique à la surface de Mars et aussi collecter des échantillons dans le but de pouvoir un jour les rapporter sur Terre », a indiqué un responsable de la mission à l’AFP.

ExoMars 2020

Cette année, l’agence spatiale européenne (l’ESA) aussi enverra son propre rover sur Mars.

En collaboration avec Roscosmos, l’agence spatiale russe, l’ESA va envoyer l’astromobile Rosalind Franklin à la recherche de traces de vie microbienne sous la surface de la Planète rouge. Le module de descente et d’atterrissage du rover  est fourni par Roscosmos qui installera également une plateforme scientifique qui permettra de sonder l’environnement martien.

À l’origine prévue pour 2018, la mission sera finalement lancée vers la moitié de l’année, et le rover devrait arriver à destination en mars 2021.

Le retour de Hayabusa 2

Il  y a cinq ans, en 2014, l’agence spatiale japonaise (la JAXA) a lancé la sonde spatiale Hayabusa 2 (faucon pèlerin en japonais) en direction de l’astéroïde (162173) Ryugu, avec pour mission de l’étudier.

C’est ce qu’elle a fait pendant un an, de juin 2018 à novembre 2019, avant de finalement revenir sur Terre avec plusieurs échantillons de l’astéroïde en poche. Si tout se passe bien, les échantillons devraient nous parvenir d’ici décembre 2020.

La mission OSIRIS-REx

Malgré toutes les découvertes faites jusqu’à présent, l’Univers reste encore rempli de mystères. Ainsi dans le but de mieux comprendre le processus de formation et d’évolution du Système solaire, la NASA a lancé la mission OSIRIS-Rex en 2016 à destination de l’astéroïde Bennu.

La sonde spatiale est en orbite autour de l’astéroïde depuis décembre 2020 et va pouvoir l’approcher de très près cette année, ce qui lui permettra de récolter des échantillons. Ces derniers devraient ensuite être ramenés sur Terre en septembre 2023.

C’est avec beaucoup d’impatience qu’on attend d’en savoir encore plus sur ces missions spatiales toutes aussi excitantes les unes que les autres.

Mots-clés esaNASA