Les modèles de DOOM (2016) et DOOM Eternal comparés dans une vidéo

C’est depuis le 20 mars dernier que les joueurs peuvent profiter de DOOM Eternal. Une belle façon de passer le temps en plein confinement – surtout que le jeu peut être téléchargé, nul besoin de mettre les pieds dehors et s’exposer au fameux coronavirus qui paralyse le monde. Un titre qui était attendu depuis des mois, Bethesda nous inondant d’un tas de vidéos du jeu développé par Id Software avec une promesse : encore beaucoup de contenu serait à découvrir. Et entre le reboot de 2016 et DOOM Eternal, beaucoup de changements ont eu lieu, du gameplay en passant par les graphismes.

Et c’est justement les graphismes de DOOM Eternal qui nous intéressent aujourd’hui.

DOOM

Crédit : Id Software

Ces derniers ont été comparé à ceux du remake de 2016.

Un changement flagrant entre DOOM et DOOM Eternal

C’est dans une vidéo visible ci-dessous que les modèles de DOOM et DOOM Eternal ont été comparés. D’abord le fameux Doom Slayer, capable de fracasser à peu près n’importe quoi (mais surtout n’importe qui) avec ses armes et poings. On remarque que pour le héros, les détails sont bien plus nombreux avec les bras apparents.

Pour les démons, le côté organique du reboot de DOOM a un peu été délaissé pour un résultat plus “cartoon” mais toujours dans l’esprit de la version 2016. Les détails sont également plus fins et nombreux, montrant une vraie évolution graphique en quatre ans pour Id Software.

Avec DOOM Eternal, Bethesda a repoussé les limites de son concept de 2016. Un jeu beaucoup plus riche dans son gameplay, ses armes, moins linéaires et répétitif avec un tas de nouvelles actions entre le Dash, le grappin, la multiplicité des environnements. Le premier épisode se limitait, au final, à la station spatiale et les Enfers.

DOOM ressemblait à un coup d’essai (extrêmement réussi, entendons-nous) tandis que DOOM Eternal apparaît quand une version ultime, avec les origines du Doom Slayer et une véritable mise en scène.

Le succès est en tout cas au rendez-vous, aussi bien critique que commercial, pour DOOM Eternal. Rien d’étonnant lorsque l’on voit la qualité de ce FPS nerveux, toujours aussi populaire des années après un premier épisode qui aura révolutionné le genre.

Mots-clés bethesdadoom