Les mots de passe les plus populaires de l’année 2017

Avec l’affaire Cambridge Analytica, la confidentialité des données est devenue une préoccupation primordiale. Pour s’assurer que toutes vos données restent en sécurité, un bon mot de passe est toujours recommandé. Pour certains sites, les exigences en la matière sont très strictes, mais ce n’est pas le cas pour tout le monde.

Mais malgré d’innombrables avertissements sur le sujet, il a été révélé que la majorité des mots de passe utilisés en 2017 sont particulièrement communs, donc faciles à craquer.

Une étude récente de dizaines de millions de mots de passe, effectuée par Virginia Tech University et la société de sécurité Dashlane, a donné la liste des mots de passe les plus populaires en 2017.

Si votre mot de passe fait partie de la liste, il serait donc grand temps de le mettre à jour.

Les types de mots de passe les plus utilisés

Selon l’enquête, les expressions « iloveyou » et « fuckyou » sont les mots de passe les plus courants pour les comptes en ligne. Subtil. Parallèlement à cela, la série de lettres de clavier « qwerty » et la numérotation « 123456 » sont également sur la liste. Ces choix de mots de passe sont notamment utilisés pour accélérer la démarche du processus de sécurité.

La liste indique aussi que les gens choisissent fréquemment leurs marques, leurs films, leurs musiques et leurs équipes de football préférés pour définir leurs mots de passe.

En ce qui concerne les noms de marque, les plus populaires étaient LinkedIn et MySpace.

Un avis d’expert

Dr Wang, qui a aidé à la réalisation de l’étude, a analysé 61,5 millions de mots de passe à partir de 107 services en ligne au cours des 8 dernières années. Il a également trouvé que les internautes réutilisent généralement le même mot de passe pour plusieurs sites.

Le Dr Wang a notamment dit : « Il est difficile pour les humains de mémoriser des mots de passe uniques pour les 150 comptes que la personne moyenne a. Il est inévitable que les gens les réutilisent ou les modifient légèrement, ce qui est une pratique dangereuse. Cela donne aux hackers des outils plus efficaces pour deviner et pirater les mots de passe. »

Cela montre une fois de plus que, finalement, le problème de fuite de données ne relève pas uniquement de la responsabilité des sites, mais aussi des utilisateurs.

Mots-clés sécurité