Les moustiques ont une technique pour s’envoler avant que nous remarquions leur présence

Un décollage ultra discret, c’est l’art que pratiquent les moustiques pour s’échapper silencieusement après s’être nourris. Il est connu que les moustiques femelles ont besoin de sang pour pondre leurs œufs. Dans de nombreux cas, on ne remarque que l’on est piqué que lorsque ça commence à gratter. Cela soulève une question intéressante.

La logique veut qu’une fois que les moustiques sont remplis de sang, ils s’alourdissent. Comment peuvent-ils alors passer inaperçus et s’enfuir impunément après avoir piqué une personne ? Pour répondre à cette question, des chercheurs américains et hollandais ont mené une recherche dédiée à ce sujet.

Moustique

Les recherches ont permis de découvrir la technique utilisée par ces insectes si agaçants pour que nous ne les remarquions pas.

Des appareils photo à haute vitesse utilisés pour l’étude

Une équipe internationale de chercheurs, dont des scientifiques de l’université de Wageningen, a fait des recherches au sujet des moustiques. À cette fin, les chercheurs ont utilisé des caméras à haute vitesse pour suivre les mouvements des moustiques du paludisme après une piqûre.

Les images révèlent que les moustiques ont développé une technique ingénieuse pour éviter rapidement leurs victimes et rester invisibles.

Des vidéos en slow motion montrent clairement comment les moustiques s’échappent furtivement avec un repas de sang, utilisant uniquement leurs ailes et poussant à peine avec leurs pattes longues et flexibles.

Comment les moustiques font cela ?

Environ 30 millisecondes avant le décollage, les moustiques commencent à battre de leurs ailes. Cela se fait avec une fréquence de 600 battements par seconde. À titre de comparaison, d’autres insectes frappent environ 200 fois par seconde avec leurs ailes.

En raison de ces battements très rapides, les ailes des moustiques engagent 60% de la puissance nécessaire pour amorcer le décollage. En même temps, les insectes utilisent leurs longues pattes pour augmenter graduellement la pression dans ces 30 millisecondes, permettant ainsi de ne pas se faire remarquer par la victime et de ne pas de faire attraper.

Essayer d’attraper un moustique manuellement n’est donc pas la meilleure des solutions pour les attraper. Utiliser des répulsifs semble donc plus indiqué.

Mots-clés animauxinsolite