Les NFT rapportent gros aux ados artistes

Actuellement, beaucoup parlent de cryptomonnaies et de blockchain. Mais plusieurs d’entre nous ignorent ce que sont les NFT. Ces derniers signifient jeton non fongible. Il s’agit d’un type spécial de jeton cryptographique qui représente un objet numérique auquel y est rattachée une identité numérique qui est reliée à un ou plusieurs propriétaires.

Plus simplement, les NFT désignent une nouvelle forme de technologie et plus précisément, ce sont les dernières cryptomonnaies à se retrouver actuellement sous le feu des projecteurs. Justement, Time a récemment rapporté que plusieurs jeunes artistes font actuellement fortune avec les NFT.

Une illustration représentant la blockchain
Image par Megan Rexazin de Pixabay – image recadrée

Si certains encouragent ce mouvement qui privilégie les jeunes, d’autres mettent en garde contre les répercussions néfastes que les NFT pourraient avoir sur l’avenir de ces jeunes et du monde de l’art.

A lire aussi : Un YouTubeur a échangé une Tesla Roadster contre un NFT

Les jeunes artistes parviennent à gagner entre des milliers et des millions d’euros

Jaiden Stipp, un jeune lycéen de 15 ans qui habite à Tacoma, Washington, fait partie des jeunes artistes dont les NFT ont changé la vie. En effet, l’adolescent a vendu son œuvre d’art, une illustration numérique d’un personnage de dessin animé ressemblant à un astronaute pour 20 ETH, ce qui équivaut actuellement à près de 49 000 euros.

Au départ, ni lui ni son père ne croyait qu’il s’agissait d’argent réel. C’est seulement lorsqu’ils ont retiré une partie de cet argent à la banque qu’ils ont été stupéfaits. Depuis, le jeune artiste a vendu d’autres œuvres d’art et a reçu suffisamment d’argent pour permettre à ses parents de payer leur maison et leurs voitures. Stipp investit également dans les œuvres d’autres jeunes artistes qui veulent percer dans le monde du cryptoart sur la blockchain.

Mais Stipp n’est pas le seul à qui les NFT ont souri. Beeple, un autre artiste, a vendu son travail pour 69 millions de dollars. Un marché majeur du cryptoart, appelé OpenSea, a récemment dépassé les 26 000 utilisateurs et a réussi à cumuler des ventes dépassant les 3 milliards de dollars en août dernier.

A lire aussi : Les NFT reprennent du poil de la bête

Le cryptoart est sujet à controverses

Le responsable des ventes numériques chez Christie’s, Noah Davis, voit cela d’un bon œil. Pour lui, la vague n’a pas encore atteint son apogée et il se dit optimiste quant à l’avenir des jeunes artistes. Il déclare que « ce n’est pas un jeu strictement esthétique. Il ne s’agit pas des mêmes idéaux et objectifs que les beaux artistes avaient l’habitude d’avoir. C’est un espace qui valorise vraiment la communauté et l’identité des artistes derrière le projet d’une manière qui n’était pas aussi importante auparavant ».

Cependant, tout le monde n’est pas de cet avis. Cat Graffam, une artiste et enseignante en art a mis en garde contre la nature prédatrice du marché et des investisseurs. Elle déclare que « valoriser l’art uniquement en fonction de l’argent que vous gagnez est vraiment réducteur et porte atteinte à la valeur personnelle et culturelle que l’art peut avoir ».

Mots-clés nft