Les oiseaux ont un sens en plus

Les oiseaux ont une capacité surprenante. On sait qu’ils sont capables de détecter le champ magnétique terrestre. C’est l’une des capacités dont ils se servent pour migrer d’un endroit à l’autre du globe. Pendant longtemps, les chercheurs ont tenté de déterminer l’origine de cette aptitude particulière.

Aujourd’hui, grâce aux travaux des chercheurs de l’Université de Tokyo, nous en savons un peu plus. Selon eux, un phénomène quantique et des réactions biochimiques y seraient pour quelque chose. D’autre part, on apprend que tout le processus qui leur permet de percevoir le champ magnétique se déroule dans leurs cellules.

un ciel ensoleillé
Crédits pixabay

L’étude de ce sixième sens qu’ont les oiseaux a fait l’objet d’une étude publiée dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America (PNAS).

A lire aussi : Ces mille-pattes géants qui dévorent des bébés oiseaux vivants

Des expériences menées sur des cellules

Au début de l’année 2021, les chercheurs de l’Université de Tokyo ont observé une réaction qui pourrait expliquer l’origine du sixième sens des oiseaux. Pour eux, cette réaction était la preuve que la physique quantique affecte les réactions biochimiques dans les cellules des oiseaux. Pour vérifier leur hypothèse, ils ont réalisé des expériences sur une culture de cellules humaines.

Dans le cadre de leurs expériences, les chercheurs ont utilisé un microscope sensible aux faibles intensités lumineuses. Ils ont ensuite plongé les cellules dans une solution sensible à la lumière. Après cela, les scientifiques ont observé leur comportement face aux changements qui s’opèrent dans le champ magnétique.

Des preuves tangibles

Ils ont noté que les cellules répondaient de façon dynamique à ces changements. Les chercheurs ont indiqué dans leur étude que le changement magnétique observé est le même que celui auquel on pourrait s’attendre si un effet quantique était responsable de la réaction lumineuse.

Pour eux, la réponse des cellules est la preuve qu’un processus quantique est responsable du sixième sens chez les oiseaux.

« Nous n’avons rien modifié ni ajouté à ces cellules. Nous pensons avoir des preuves extrêmement solides de l’observation d’un processus purement quantique affectant l’activité chimique au niveau cellulaire », lit-on.

Les chercheurs ont également découvert que ce sont des photorécepteurs appelés cryptochromes qui permettent aux cellules de répondre aux champs magnétiques.  Ces photorécepteurs sont notamment connus pour intervenir dans la régulation des rythmes circadiens de certaines espèces. On citera entre autres les oiseaux migrateurs ou encore les chiens.