Les oisillons apprendraient à chanter dans leur oeuf

Selon une étude scientifique, les bébés oiseaux n’attendent pas l’éclosion des œufs pour apprendre à chanter.

Les oiseaux chanteurs développeraient leur talent au moment où ils sont encore dans les œufs. Chanter ne s’improvise pas pour ces espèces. Les instructions commencent dès leur plus jeune âge. Les oisillons entendraient tout ce qui se passe autour du nid à travers la coquille des œufs dans lesquels ils se trouvent. Ils écouteraient et réagiraient au chant de leurs parents, selon une étude.

Un poussin dans un oeuf
Image par Myriams-Fotos de Pixabay

Les chercheurs ont donc remarqué des signes d’apprentissage embryonnaire.

Le chant ne s’improvise pas chez les oiseaux

Les oiseaux chanteurs fascinent par les chants mélodieux qu’ils produisent. Les scientifiques considèrent une espèce d’oiseaux comme chanteuse « innée » lorsqu’elle dispose du gène et du système cérébral adéquats pour produire le chant de son espèce dès son éclosion.

Selon Diane Colombellie-Négrel de l’Université Flinders en Australie, les oisillons sont capables de faire la distinction entre les sons émis par leurs parents et les sons avoisinants. Ils s’habituent aux bruits provenant de l’extérieur de leur coquille. Cela fait partie de leur processus de développement vocal.

D’après la classification historique, il existe deux catégories d’oiseaux chanteurs : les apprenants vocaux (capables d’imiter les sons des autres oiseaux et de développer de nouveaux chants) et les non-apprenants (qui se limitent à des chants appris de manière innée).

Ces dernières années, de nouveaux éléments ont été découverts par les experts au sujet des oiseaux. Parmi eux, cette faculté à apprendre à chanter avant l’éclosion. Entre 2012 et 2019, un groupe de recherche a réalisé des expériences visant à vérifier cette hypothèse. L’étude a porté sur cinq espèces d’oiseaux, entre autres, le troglodyte féerique (Malurus cyaneus), la caille japonaise (Coturnix japonica domestica), le petit pinson terrestre de Darwin (Geospiza fuliginosa), le troglodyte à ailes rouges (Malurus elegans) et le petit pingouin (Eudyptula minor).

A lire aussi : Ces mille-pattes géants qui dévorent des bébés oiseaux vivants

Les oisillons apprennent à chanter dans leurs œufs

Pour ce faire, les scientifiques ont utilisé une variété d’appels d’oiseaux. Au cours de la première partie de l’expérience, 109 œufs ont été exposés à 60 secondes de bruit, avec ensuite 60 secondes de silence. Les responsables de l’étude ont remarqué que les embryons des oiseux apprenants vocaux sont plus réceptifs à l’appel de leurs congénères.

Dans la deuxième partie de l’expérience, les œufs étaient exposés à 180 secondes de chants d’oiseaux (de leur propre espèce ou d’une autre) interrompus par une minute de silence. La fréquence cardiaque des oisillons était surveillée pour savoir s’ils réagissaient aux chants.

Les chercheurs ont constaté que les bébés oiseaux, non-apprenants ou apprenants, se sont habitués aux sons (de leur propre espèce ou d’une autre) provenant de l’extérieur de la coquille. Cela signifie que l’apprentissage est inné chez les oisillons, ce qui leur permet de distinguer les sons.