Les ondes potentiellement mauvaises pour les enfants

En 2016 la technologie fait clairement partie de notre quotidien. Nos smartphones, ordinateurs portables et tablettes tactiles nous accompagnent partout ou presque, et s’il est une chose que ces appareils ont tous en commun, ce sont les ondes.

Que ce soit les ondes wifi ou les “simples” ondes du réseau téléphonique, il est à présent difficile de leur échapper, et sans elles l’intérêt de nos compagnons High-Tech fond comme neige au soleil. Il serait pourtant bon d’y prêter une plus grande attention, notamment dans l’intérêt des plus jeunes d’entre nous qui pourraient bien être plus vulnérables qu’on ne le croit à ces diverses radiofréquences.

enfants-ondes

Les ondes ne sont pas particulièrement bonnes pour nos chères têtes blondes !

C’est du moins l’avis de l’ANSES (l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) qui par l’intermédiaire d’un rapport d’expertise souligne que les ondes peuvent être néfastes aux enfants.

Limiter l’exposition des enfants aux ondes de toutes sortes

Ce n’est pas la première fois que l’ANSES met en garde contre la dangerosité éventuelle des radiofréquences sur les plus jeunes. L’agence avait en effet déjà émis en 2013 des recommandations à ce propos au travers d’un avis général, mais cette fois l’ANSES se montre un peu plus pressante en pointant du doigt la plupart des appareils émetteurs d’ondes pouvant se retrouver utilisés par les enfants ou simplement placés près d’eux.

Les smartphones, tablettes et ordinateurs ne sont donc pas les seuls concernés. Certains jouets et accessoires en apparence anodins pourraient bien se révéler plus dangereux que prévu dans le cas d’une exposition prolongée et répétée ou d’un usage trop fréquent.

Des effets indésirables sur le bien être et les fonctions cognitives

C’est ainsi que les jouets et accessoires fonctionnant avec des radiofréquences peuvent être dangereux sur le long terme, on citera par exemple les jouets télécommandés ou connectés mais aussi les veille-bébés (babyphones) et autres appareils de surveillance des jeunes enfants.

Difficile d’avoir des données précises quant à l’exposition des petits face à ces objets, mais d’après l’étude réalisée ils pourraient compromettre le bien être de nos têtes blondes (causant irritabilité, stress ou encore fatigue) et pire, causer des dommages à leurs fonctions cognitives (notamment au niveau de la mémoire, de l’attention, du langage et des capacités psychomotrices).

De quoi se montrer vigilant quant à l’utilisation que les enfants font de ces divers objets, et lucide face à notre usage des appareils High-Tech, car dans le cas d’une trop forte exposition à ces derniers, les adultes non plus, ne sont pas à l’abri de problèmes de santé.

Mots-clés anses