Les origines de l’humanité une nouvelle fois remises en question ?

Jusqu’ici, les scientifiques pensaient que l’humanité était d’abord apparue en Afrique de l’Est. Mais une récente découverte faite en Algérie remet cette théorie en question.

En effet, des chercheurs ont découvert près de la ville de Sétif en Algérie, une collection d’outils en pierre très anciens datant de 2,4 millions d’années.

Projet Genesis

Des traces du début de l’humanité en Algérie

Les nouvelles découvertes ont été faites par des chercheurs internationaux, majoritairement algériens, mais aussi australiens, espagnols et français, dans le cadre d’un projet de plus de 25 années de fouilles. Alors qu’ils effectuaient des recherches près de la ville de Sétif en Algérie, sur le site de l’Ain Boucherit, ils sont tombés sur plus de 250 outils et 296 os d’animaux très anciens. Aucun squelette humain n’a pour l’heure été découvert, mais cet amas d’outils et d’os trouvé au même endroit est la preuve que des humains ont coupé de la viande en Afrique du Nord il y a très longtemps.

L’analyse des vestiges a montré qu’ils dataient de près de 2,4 millions d’années, soit environ 600 000 ans avant ce qui était considéré jusqu’ici par les scientifiques comme la plus ancienne trace de l’homme. Plus tôt cette année, des archéologues avaient également découvert en Chine des outils en pierre remontant à 2,12 millions d’années. La nouvelle découverte faite en Algérie montre que bien avant cela une forte activité humaine existait déjà dans la partie nord du continent africain.

Qu’est ce que cela signifie pour le « berceau de l’humanité » ?

Avant cette découverte, les scientifiques avaient établi que nos ancêtres, les hominidés, étaient apparus pour la première fois en Afrique de l’Est où ils étaient restés des centaines de millions d’années durant, avant de commencer à occuper l’ensemble du continent. Comme l’explique Mohamed Sahnouni, qui a dirigé le projet, les nouveaux éléments découverts montrent que nos ancêtres se sont aventurés dans tous les coins de l’Afrique, et pas seulement en Afrique de l’Est”.

Les archéologues du projet pensent qu’après l’Afrique,  les premiers humains se sont vraisemblablement dirigés vers l’Asie. En somme, cette découverte ne remet pas en cause le fait que l’Afrique soit le « berceau de l’humanité », mais nous indique que le contexte géographique est bien plus large qu’on le pensait.

Mots-clés anthropologie