Les personnes utilisant Internet Explorer seraient de mauvais employés

Vous utilisez Safari ou Internet Explorer au quotidien ? C’est désormais officiel, vous êtes de mauvais employés. Enfin, c’est en tout cas ce que l’on peut déduire de la dernière étude (fumeuse ?) réalisée par le cabinet Cornerstone OnDemand.

Si vous ne connaissez pas ce nom, sachez que cette société s’est spécialisée dans l’analyse et la gestion du parcours des salariés au sein d’une entreprise. De leur recrutement jusqu’à leur licenciement, en passant par l’évolution de leur carrière et de leurs compétences. Parfois, il lui arrive aussi de mener des tests auprès de plusieurs panels d’utilisateurs pour déterminer les grandes tendances RH du moment.

Etude navigateur web

Le navigateur web que vous utilisez en dit peut-être long sur le salarié que vous êtes.

Sa dernière étude restera sans doute gravée dans les annales, et c’est assez logique car elle risque aussi de faire grincer pas mal de dents. Vous allez très vite comprendre pourquoi.

Une étude menée auprès de 50 000 personnes

En faisant passer une série de tests à pas moins de 50 000 personnes, Cornerstone OnDemand s’est effectivement rendu compte que les personnes se connectant depuis Safari et Internet Explorer obtenaient de moins bons résultats que le reste du groupe.

Inutile de préciser que c’est le navigateur de Microsoft qui arrive bon dernier. Après tout, si la firme de Redmond souhaite se débarrasser de cette marque, ce n’est pas pour rien.

Pour en arriver à cette conclusion, le cabinet s’est surtout basé sur deux critères : le temps passé en poste et la productivité du salarié. Notez en outre que les tests en question se sont déroulés sur une période de 90 jours.

Cornerstone OnDemand ne souhaite évidemment pas établir un lien de causalité entre les résultats obtenus durant ces tests et les qualités des navigateurs testés, mais il évoque une théorie assez intéressante. Il pense effectivement que les personnes ayant installé un navigateur sur leur machine sont des consommateurs plus avertis et plus au fait des nouvelles technologies puisqu’ils ne se contentent pas d’utiliser les solutions qu’on leur propose.

A quand la question “quel navigateur utilisez-vous ?” en entretien d’embauche ?