Les photos d’un canon spatial russe datant de l’ère soviétique finalement déclassifiées

Saviez-vous qu’au cours de la Guerre froide (1947-1991), l’Union soviétique disposait d’une arme spatiale ? Cette dernière, qui n’est autre qu’un canon vraiment impressionnant, se trouvait sur OPS-2, une station spatiale russe qui n’a servi que durant un très court laps de temps.

Pendant de nombreuses années, la Russie a caché et toujours nié l’existence de cette arme. Mais pas plus tard que cette année, suite à une déclassification, les photos de ce canon unique au monde sont maintenant accessibles à tout le monde.

Crédits Pixabay

Avant, seule une photo de très mauvaise qualité nous permettait de voir l’aspect mal détaillé de cette arme. Alors qu’il n’a pas servi durant la guerre froide, cette pièce d’artillerie spatiale a déjà fait ses preuves. Et jusqu’aujourd’hui, c’est la seule arme à avoir effectué des tirs depuis l’espace.

Grâce à ce canon unique en son genre, OPS-2 sortait du lot

Depuis des dizaines d’années, les forces armées exploitent les satellites pour observer et espionner leurs adversaires. Ces appareils sont donc cruciaux pour l’élaboration de stratégies d’attaque ou de défense. Mais normalement, les stellites ne permettent pas à elles seules de lancer une attaque.

Toutefois, OPS-2 faisait exception à la règle grâce à cette fameuse arme spatiale. En effet, ce canon spatial aurait permis à l’Union soviétique de tirer sur ses adversaires, depuis l’espace. Fort heureusement, pendant la courte durée de vie d’OPS-2 (1974-1975), on n’en est jamais venu là.

Ce fut un amarrage raté, qui a eu lieu peu de temps après son lancement, qui a en fait signé l’arrêt de mort d’OPS-2. Et au cours de sa brève période d’activité, cette station spatiale vraiment particulière n’a hébergé qu’un seul équipage d’astronautes. Ces derniers sont restés seulement 15 jours à bord de ce satellite.

Certes, ce canon n’a tué personne, mais les Russes s’en sont servis

Comme nous l’avons déjà indiqué, nous ne pouvions apprécier ce canon spatial que par l’intermédiaire d’une photographie de très mauvaise qualité. Mais maintenant que la Russie l’a déclassifié, le monde peut contempler cette arme somme toute futuriste pour son temps.

D’ailleurs, ce n’est que peu de temps avant la désorbitation d’OPS-2 que les ingénieurs russes ont pris l’initiative de tester le canon de cette station spatiale. Et apparemment, 3 tirs vers le sol ont été effectués avec succès. Ce qui fait de ce canon la seule arme, de toute l’histoire, à avoir été utilisé depuis l’espace.

Crédits Russian Ministry of Defense

Crédits Russian Ministry of Defense

Mots-clés armes