Les plateformes VOD : une astuce pour contourner la chronologie des médias en France !

Les plateformes de streaming et de vidéo à la demande comme Netflix, Prime Video ou Disney+, sont connues pour leurs catalogues riches en films. Mais en France, elles doivent respecter différentes règles pour la diffusion des contenus. Parmi celles-ci, la chronologie des médias reste la plus stricte. Elle définit un délai réglementaire entre la sortie d’un film au cinéma et sa diffusion sur une plateforme de VOD.

Les_plateformes_VOD_pourraient_contourner_la_chronologie_des_médias_Fredzone
Crédits 123rf

Mais grâce à une astuce, les géants du streaming pourraient désormais contourner cette loi. Qu’est-ce que cela implique ?

Un nouveau visa : le point faible de la chronologie des médias

Les_plateformes_VOD_pourraient_contourner_la_chronologie_des_médias_Fredzone
Crédits 123rf

En Europe, la France constitue le seul pays à avoir instauré le principe de chronologie des médias. Cette règle, en vigueur depuis les années 1980, vise à réguler la diffusion des films sur les chaînes et sur les plateformes VOD. La loi impose à celles-ci d’attendre un certain nombre de temps avant de diffuser des films sortis au cinéma. De manière explicite, la chronologie des médias exige aux services de streaming de patienter 36 mois avant de proposer leurs films à leurs abonnés français.

Cependant, avec l’avènement du coronavirus et du confinement, la loi a été assouplie, passant de 36 à 17 mois après le début d’exploitation des films dans les salles de cinéma. Même là encore, cette durée ne convient pas aux intérêts des chaînes TV et plateformes de streaming. Les géants du marché ont alors décidé de tirer profit d’un point faible de la chronologie des médias : un nouveau visa pour un nouveau film.

Désormais, un film sorti au cinéma peut être diffusé sur les plateformes de streaming dans une version différente du métrage. Ceci signifie qu’il faudra obtenir un nouveau visa pour le film exploité en salles, en présentant une autre version.

À LIRE AUSSI : PLATEFORMES DE STREAMING : QUELS SONT LES MEILLEURS SERVICES SVOD ?

Comment pourrait s’appliquer le principe du nouveau visa ?

Pour contourner la chronologie des médias, les chaînes et plateformes VOD pourraient tout simplement proposer une nouvelle version des films. Il s’agit de « Director’s Cut » : une nouvelle version plus longue que la version en salles. Celle-ci pourrait donc recevoir un nouveau visa d’exploitation et serait considérée comme un tout nouveau film devant la loi. Avec cette astuce, les géants contourneront la chronologie des médias, sans enfreindre la réglementation.

Toutefois, selon un expert proche du monde du cinéma, le principe du « Director’s Cut » se situerait « dans une zone grise ». Même s’il n’est pas illégal, il serait difficile qu’il respecte toutes les conditions du Centre National du Cinéma (CNC). D’après celui-ci, pour qu’un film reçoive un nouveau visa d’exploitation, il doit être complètement différent de l’autre, et il doit correspondre à la volonté du réalisateur. Autrement dit, « il ne faut pas que cette nouvelle œuvre dure dix minutes de plus que l’originale, et que ce soit simplement une volonté de contourner la chronologie des médias ». Reste à savoir comment les géants du streaming pourront exploiter cette astuce.

Source : 01net

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.