Les plus vieux champignons terrestres ont 635 millions d’années selon les scientifiques

Il y a entre 750 et 580 millions d’années avant nous, la Terre était prisonnière d’une épaisse couche de glace, ce qui y a rendu la vie presque inexistante. Mais d’après les résultats de recherches, parus le 28 janvier dernier dans la revue Nature Communication, nous savons maintenant que durant cette période, la présence de champignons terrestres a peut-être permis de tout changer.

Découverts dans la formation géologique de Doushantuo, un site qui se trouve dans la province chinoise de Guizhou, ces fameux champignons terrestres seraient ainsi les plus vieux du monde. Ils étaient en effet conservés là, peinards depuis 635 millions d’années.

Crédits Pixabay

Selon les chercheurs, identifier ce genre de fossiles, qui en passant étaient de taille extrêmement réduite, fut loin d’être une mince affaire. D’ailleurs, le professeur Shuhai Xiao de la Virginia Tech College of Science (Virginie), et son équipe ont dû utiliser des méthodes bien précises et des technologies de pointe pour y arriver. Une bonne dose de chance a également été cruciale.

Ces champignons ont contribué à l’émergence de la vie sur Terre

Vieux de 635 millions d’années, ces champignons terrestres datent donc de l’Édiacarien, la dernière période du Néoprotérozoïque. Faisant une épaisseur d’à peine 1/10 de celle d’un cheveu humain, ces microfossiles ont été préservés dans de la roche sédimentaire.

Selon les chercheurs, ces champignons terrestres auraient joué un rôle important dans l’émergence de la vie sur notre planète. En effet, en décomposant les minéraux et diverses substances organiques pour ensuite redistribuer les nutriments dans la mer et dans les airs, ces champignons auraient rendu l’environnement de notre planète beaucoup moins hostile après la période de glaciation à l’échelle de la planète. Différentes espèces de plantes et d’animaux ont pu apparaître petit à petit par la suite.

Avant cette découverte, les chercheurs pensaient que les plus vieux champignons terrestres avaient 450 millions d’années. Mais à présent, nous savons que les origines de l’émergence de la vie sur Terre remontent en fait à bien plus loin, c’est-à-dire à au moins 635 millions d’années avant aujourd’hui.

Identifier de tels microfossiles n’est pas tellement évident

Pour mettre la main sur ces fossiles microscopiques, Shuhai Xiao et ses compères ont été dans l’obligation de piler des tranches de roches qui ne devaient pas dépasser 50 micromètres d’épaisseur. Par la suite, en se servant de microscopes, les chercheurs ont pu identifier ces fameux champignons terrestres grâce aux traces de carbone organique qui les enveloppaient.

Toutefois, pour arriver à de tels résultats, le professeur Xiao avoue que l’expérience ne suffit pas, mais il faut également beaucoup de chance.

En effet, ce dernier souligne que la plupart du temps, malgré les indices laissant croire qu’une roche renferme des microfossiles, des études plus approfondies révèlent souvent le contraire. Et dans ce domaine, le taux de succès s’élève à 10 %, tout au plus. Mais les résultats sont là, et c’est ce qui compte.

Mots-clés paléontologie