Covid-19 : les premiers vaccins que Johnson & Johnson va produire seront destinés au personnel soignant

Face à cette pandémie de COVID-19, aucun remède ni vaccin n’est encore disponible, mais les recherches ne cessent de se poursuivre. Bien sûr, on entend beaucoup parler de traitements curatifs, mais jusqu’à présent, en majorité, la communauté scientifique attend les résultats des différents tests cliniques visant à éprouver leurs efficacités et leurs innocuités.

Johnson & Johnson, la plus grande société pharmaceutique au monde, est aussi dans la course pour développer un vaccin contre le COVID-19, maladie causée par le coronavirus Sars-coV-2. Ceci étant, ce vaccin ne serait pas disponible pour tout le monde.

Crédits Pixabay

Selon le directeur scientifique en chef de l’entreprise, Paul Stoffels, le personnel soignant bénéficiera en effet en premier de ce vaccin lorsqu’il sera disponible. Stoffels le confirme d’ailleurs en déclarant qu’en étant les plus à risque, ces personnes sont prioritaires.

Le vaccin sera disponible partout dans le monde à un prix raisonnable

Selon Stoffels, Johnson & Johnson est en collaboration avec de nombreux gouvernements, afin que chaque pays puisse bénéficier de ce futur vaccin contre le COVID-19. De ce fait, les pays pauvres pourront aussi y accéder.

Concernant son prix, Stoffels a déclaré que vu que Johnson & Johnson se trouve encore au début du processus de développement, il est encore impossible de fixer un prix pour le moment. Toutefois, le directeur scientifique en chef précise que vu que ce vaccin est un projet à but non-lucratif, son prix sera le plus bas possible.

Pour soutenir cela, Stoffels a déclaré que Johnson & Johnson s’engage à ce que ce vaccin soit abordable et accessible pour tous.

La production de ce vaccin en grande quantité ne devrait pas être un souci

Pour éradiquer le COVID-19, la production de milliards de doses de ce vaccin sera nécessaire. Mais ce ne sera pas un problème. En effet, Stoffels est sûr que lorsque le moment sera venu, « Johnson & Johnson trouvera rapidement des pairs pour lui venir en aide ».

Des investissements en capital ainsi que de nouveaux partenariats se feront, rajoute Stoffels. De plus, outre une nouvelle usine construite aux États-Unis, Johnson & Johnson dispose de grandes capacités exploitables en Europe.

La société espère pouvoir commencer, le moment venu, la production avec 4 usines.

Parmi ces dernières, 2 sont déjà prêtes. Quant aux 2 autres, elles le seront sûrement dans les mois à venir. Pour rappel, les essais cliniques pour ce vaccin devraient débuter en septembre 2020.