Les présumées attaques soniques contre des ambassades US seraient dues aux effets des micro-ondes

Des scientifiques ont analysé des rapports anormaux concernant le personnel diplomatique américain à Cuba, puis en Chine. L’année dernière, ils ont entendu des sons étranges avant de présenter des symptômes semblables à des traumatismes cérébraux.

Dans un rapport paru le 1er septembre 2018, les chercheurs ont émis l’hypothèse selon laquelle ces supposées attaques sonores auraient pu être causées par un émetteur de rayonnement micro-ondes.

Cerveau

Douglas H. Smith, auteur principal de l’étude et directeur du Center for Brain Injury and Repair de l’université de Pennsylvanie, a déclaré dans une interview que les médecins et les diplomates étaient au départ sceptiques quant à la relation entre les micro-ondes et les symptômes en les qualifiant de commotions cérébrales immaculées. Ils sont maintenant de plus en plus nombreux à ne pas écarter cette hypothèse.

Quelques experts, qui ont exploré d’autres pistes, admettent que certains symptômes comme les attaques sonores, l’anxiété contagieuse et les infections virales peuvent être possiblement associés aux micro-ondes.

L’Effet Frey

Science Daily a récemment annoncé que des recherches scientifiques ont permis d’établir que le rayonnement micro-ondes ou la radiofréquence pulsée peut produire les effets notés par les médecins et les diplomates. Selon le Times, les victimes ont souffert de délires auditifs dus à l’exposition aux micro-ondes, un phénomène connu sous le nom d’Effet Frey, baptisé suivant le nom du scientifique Allan H.Frey.

Lorsque le rayonnement micro-ondes concentré est dirigé vers le cortex auditif du traitement du signal par le lobe temporal du cerveau humain, cela peut déclencher la perception du son même chez les personnes sourdes. Quelques diplomates ont affirmé qu’ils entendaient toujours les bruits même en se couvrant les oreilles.

Des pays fabriqueraient des armes à micro-ondes

Allan Frey déclare que les Russes s’intéressent aux armes psychotroniques et psychopsychiques, connues pour provoquer certains troubles chez les humains. Des chercheurs américains ont confié que ces armes pouvaient servir à transmettre des signaux intelligibles. Le Pentagone s’en servirait aussi pour provoquer des sensations de brûlure sur la peau.

Le Times rapporte que la Chine, la Russie ainsi que quelques pays européens disposent des ressources nécessaires pour concevoir de telles armes qui peuvent servir à affaiblir, semer du bruit et même à manipuler ou tuer des gens.

Néanmoins, de nombreux chercheurs et experts restent encore sceptiques quant à l’existence de ces armes et de leur possibilité d’utilisation.