Les problèmes causés par le tourisme de masse au Japon

Le Japon n’a pas toujours été l’une des destinations touristiques les plus visitées au monde. Il fut un temps où le tourisme du pays n’était pas aussi développé qu’aujourd’hui, et les Japonais n’avaient pas trop de soucis avec les vacanciers et visiteurs. Aujourd’hui, on est loin du nombre de touristes assez modeste des années 70.

Les voyageurs affluent en masse sur le territoire nippon, et avec eux viennent de nombreux problèmes qui deviennent parfois de vrais casse-têtes pour les locaux comme le révèle le Japan Times.

Le progrès rapide du secteur touristique dans le pays du soleil levant est entre autres dû à la montée de ses voisins asiatiques. De plus, le gouvernement japonais a instauré ce qu’ils appellent l’omotenashi, ou l’art de prendre soin des visiteurs de tout son cœur pour une expérience inoubliable.

Maintenant, on peut dire que la stratégie du gouvernement a fonctionné, car le Japon est devenu une des destinations touristiques les plus visitées. Mais ce statut n’offre pas que des avantages, surtout au niveau de la vie des citoyens nippons.

Que disent les chiffres ?

Pour constater l’augmentation du nombre de touristes visitant le Japon, il faut remonter en 1970. Cette année-là, 854 000 touristes étrangers ont été accueillis sur le sol japonais. Dix années plus tard, en 1980, on en comptait 1,3 million. En 1990, ce nombre est monté à 3,2 millions. L’année 2001, le pays ayant été l’un des hôtes de la Coupe du Monde de football, le nombre de visiteurs avoisinait les 5 millions.

Le boom a réellement commencé durant les années 2014 et 2015 avec presque 20 millions de touristes. En 2018, ce chiffre a atteint un record avec 31 millions d’étrangers visitant le pays.

D’après le site Nippon.com, il y a eu une augmentation de 8,7 % par rapport à l’année précédente. Durant cette année 2018, 50 % des touristes venaient de la Chine et de la Corée du Sud. Les 15,3 % venaient de Taiwan, et les 7,1 % de Hong-kong.

Les problèmes causés par les touristes

L’afflux massif de touristes au Japon a entraîné l’apparition de nombreux problèmes pour le pays, principalement le surpeuplement et la pénurie des hôtels. Bien que le domaine du tourisme ait rapporté 40,1 milliards de dollars en  2018, les Japonais s’inquiètent de l’impact négatif que le tourisme en masse pourrait avoir sur leur culture.

Beat Takeshi a même déclaré l’année dernière pendant son émission sur le boom du tourisme que c’était comme s’il fallait choisir entre l’argent et la culture.

Le quotidien des Japonais est également très affecté par l’affluence des touristes dans leur pays. Par exemple, il y a ceux qui ont arrêté de venir dans leur magasin préféré parce que des vacanciers y viennent en grand nombre chaque jour.

Pour les commerçants, la situation est également compliquée, car les visiteurs n’achètent pas forcément.

En réalité, ils viennent le plus souvent par curiosité. Cela cause une baisse du chiffre d’affaires, comme l’indiquent les responsables du NishikiDaimaru, une poissonnerie célèbre du marché de Kyoto.

Beaucoup d’hôtels clandestins ont aussi vu le jour et inquiètent les habitants locaux par rapport à leur sécurité. Pour finir la liste, les lieux historiques deviennent des lieux de photoshoots pour les visiteurs, ce qui cause beaucoup de problèmes de déchets ou de vandalisme.

D’autres problèmes peuvent encore être cités quant aux conséquences du tourisme de masse sur le Japon. L’avenir nous dira quelles mesures le gouvernement va prendre pour faire face à ce phénomène.

Mots-clés japon