Les publicités liées aux cryptomonnaies seront autorisées sur Google à partir d’octobre

Il y a quelques mois, en mars 2018 plus précisément, Google avait annoncé son intention de bannir les pubs liées au Bitcoin et autres cryptomonnaies. Le géant IT vient cependant de se rétracter en annonçant son intention de finalement autoriser la publication d’annonces en lien avec les monnaies virtuelles sur son moteur de recherche.

La nouvelle a été dévoilée le 25 septembre par le site CNBC. Ce dernier rapporte qu’à partir du mois d’octobre 2018, il sera désormais possible de poster des annonces de cryptomonnaies sur Google, mais aussi d’y échanger de la cybermonnaie et d’acheter des annonces.

Bitcoin

Pour l’instant, la levée d’interdiction ne concerne que les États-Unis et le Japon.

Google n’a pas encore donné d’explications claires sur la raison de ce changement d’idée concernant les pubs de cryptomonnaies. Face aux critiques récurrentes à son encontre, Google a tenu à satisfaire ses utilisateurs, mais ce volte face pourrait il pour autant rassurer ?

Interdiction en mars 2018

Le 14 mars 2018, Google avait posté une note de blog pour annoncer que les publicités concernant les monnaies virtuelles allaient être interdites à compter du mois de juin 2018.

L’interdiction concernait non seulement les cryptomonnaies, mais aussi les options binaires ou encore les paris financiers.

La firme de Mountain View avait expliqué son geste par une volonté d’améliorer l’expérience publicitaire en ligne en supprimant les publicités nuisibles ou intrusives.

Certaines publicités seulement

Concernant cette levée d’interdiction, il est précisé par CNBC que ce ne sont pas toutes les annonces de cryptomonnaies qui seront autorisées de publication sur Google. Pour l’instant, on ne sait pas encore quelles sont les pubs qui pourront être publiées.

Il est néanmoins impossible de ne pas remarquer que la décision de Google coïncide avec l’atténuation du battage médiatique négatif sur la cryptomonnaie. Certains avancent que la société a finalement changé d’avis dans le but d’augmenter ses revenus publicitaires.

De son côté, Google n’a pas encore souhaité faire de commentaires sur le sujet. Le timing est encore assez délicat, sans doute que le groupe tâte le terrain avant de s’exprimer dessus.

Mots-clés google