Les Pyramides de Gizeh vues de l’espace, par Proba-1

Les Pyramides de Gizeh fascinent les archéologues et les férus d’histoire depuis des siècles, et ce n’est sans doute pas près de changer. Preuve en est, l’ESA a publié la semaine dernière une photo de ces magnifiques monuments vus du ciel, ou plutôt de l’espace, et cette dernière a rencontré un vif succès sur la toile.

L’image en question a été capturée avec Proba-1. Lancé en 2001, ce satellite était le premier d’une série de micro-satellites à faible coût, une série lancée par l’agence spatiale européenne pour tester ses technologies spatiales.

ESA Probe-1

Extrêmement compact, Proba-1 a la forme d’un simple cube de soixante centimètres de côté, un cube doté d’une structure en aluminium et d’une masse totale de seulement quatre-vingt-quatorze kilos.

Proba-1, un micro-satellite qui va bientôt fêter son dix-septième anniversaire

La charge utile représente pour sa part vingt-cinq kilos et elle se compose de plusieurs instruments parmi lesquels on trouve la caméra CHRIS, une caméra de dix-huit mètres de résolution, et la caméra HRC, une caméra monochrome de 5 mètres de résolution spatiale.

Mais Proba-1 a une autre particularité intéressante. Le satellite embarque un système de gestion autonome et il est donc capable d’exécuter des manoeuvres sans nécessiter l’intervention d’un opérateur.

Depuis sa mise en orbite en 2001, Proba-1 a pris de nombreuses photos de notre planète et de certains de nos monuments. Le satellite a notamment immortalisé la Grande Muraille de Chine et il nous a aussi permis de suivre l’évolution du nuage de cendres craché par Eyjafjallajökull en 2010.

Une photo saisissante qui n’est pas passée inaperçue

À la base, l’ESA comptait utiliser le satellite pendant un an avant de lui faire prendre une retraite bien méritée, mais Proba-1 fonctionne toujours et il fêtera ainsi à la fin de l’année son dix-septième anniversaire.

La semaine dernière, l’ESA a donc publié sur la toile la toute dernière photo prise par Proba-1, une photo immortalisant les Pyramides de Gizeh.

En noir et blanc, la photo laisse apparaître la Pyramide de Menkaure au centre et la Pyramide de Képhren en bas à gauche. Gizeh est aussi apparente, située cette fois sur la gauche.

En observant attentivement l’image, il est également possible d’apercevoir trois pyramides plus petites situées aux côtés de Menkaure.

Mots-clés archéologieesa