Les Raëliens veulent toujours construire une ambassade pour les extraterrestres

Les raëliens sont visiblement des gens très prévoyants. Preuve en est, ils veulent construire une ambassade afin d’accueillir les extraterrestres dans les meilleures conditions possibles.

Le mouvement raëlien n’est pas très récent et il a ainsi été fondé en 1974. Claude Verilhon, un Français originaire de Vichy, venait de mettre un terme à sa revue de sport automobile lorsqu’il aurait rencontré des extraterrestres venant d’un monde lointain. À l’occasion de ce premier contact, ces derniers lui auraient donné son nom “véritable”, à savoir Raël.

Par la suite, Claude Verilhon a écrit un premier livre afin de relater cette étonnante rencontre. L’ouvrage a rencontré un certain succès.

Les raëliens, un mouvement pas si récent

L’homme prétend avoir été de nouveau contacté par une délégation d’extraterrestres l’année suivante, les Élohim. Ces derniers l’auraient alors emmené sur une planète unique en son genre, une planète où vivraient de nombreuses personnalités comme Moïse, Jésus, Mahomet ou Bouddha.

Le mouvement raëlien a pris beaucoup d’ampleur par la suite et son gourou a ainsi très vite rassemblé une importante communauté autour de lui.

La situation s’est un peu compliquée par la suite. Les raëliens se sont en effet très vite prononcés en faveur du clonage humain et Raël a fondé une société du nom de Clonaid afin de mener des études sur le sujet, une société cédée par la suite au Dr Brigitte Boisselier, une évêque de son mouvement. Ensemble, ils ont alors prétendu avoir donné la vie au tout premier bébé cloné, une petite fille baptisée Eve. Pour appuyer leur propos, ils avaient même diffusé une vidéo, vidéo dont l’authenticité n’a pas été prouvée.

Cette histoire a placé le mouvement raëlien sous le feu des projecteurs et elle a donné lieu à une véritable polémique. Beaucoup ont en effet reproché à Raël de propager des idées fausses et dangereuses.

Si le clonage se situe au cœur du mouvement, ce dernier prône aussi la géniocratie et donc la démocratie sélective. Pour rejoindre le mouvement et pouvoir participer aux prises de décision, les raëliens doivent ainsi avoir un coefficient intellectuel supérieur de 50 % de la moyenne. Raël est en outre un fervent défenseur de la méditation sensuelle et il encourage ainsi ses disciples à avoir des relations sexuelles sans aucune limite d’aucune sorte.

L’UNADFI avait d’ailleurs tiré la sonnette d’alarme à l’époque en indiquant que ces séances de méditation sensuelle étaient susceptibles d’impliquer des mineurs. Des condamnations ont même été prononcées.

L’ambassade des extraterrestres, toujours à l’ordre du jour

Compte tenu de tous ces éléments, la Commission parlementaire sur les sectes a pris la décision de classer le mouvement dans les sectes dangereuses au milieu des années 90. Toutefois, les raëliens n’ont pas disparu pour autant et le mouvement a ainsi élu domicile dans plusieurs pays.

Il arrive également souvent à ses membres de se réunir et ce sera précisément le cas samedi prochain. Raël et ses acolytes vont en effet organiser samedi entre 14 et 18 heures  un séminaire à Lyon afin de discuter des dernières avancées du mouvement… et évoquer une fois encore leur projet d’ambassade.

Cela fait en effet plusieurs années que les raëliens luttent pour obtenir le droit de construire une ambassade consacrée aux Élohim. En 2014, le mouvement avait ainsi adressé une demande formelle au Premier ministre canadien afin d’obtenir un terrain de quatre kilomètres carrés, mais la demande avait été refusée. Les adeptes de Raël sont revenus à  la charge à plusieurs reprises dans les années suivantes, sans succès.

À croire qu’ils ont finalement trouvé une solution pour contourner le problème…

Crédits Image

Mots-clés insolite