Les rats-taupes nus enlèvent parfois les bébés de leurs congénères pour en faire leurs esclaves

Une nouvelle étude révèle que chez les rats-taupes nus, les enlèvements sont assez fréquents. Certains individus prennent possession des bébés de leurs congénères pour ensuite les traiter comme des esclaves.

Vivant à l’état sauvage principalement en Afrique de l’Est, notamment en Somalie, en Éthiopie et au Kenya, les rats-taupes nus sont de petits rongeurs qui fascinent les scientifiques de par leur espérance de vie pouvant dépasser 30 ans en captivité.

Une photo de l'Ethiopie

Image par Erik Tanghe de Pixabay

À cela s’ajoutent une insensibilité à la douleur ainsi qu’une capacité à continuer à vivre même privé d’oxygène pendant environ 20 minutes. Les rats-taupes nus, en dépit de leur longueur qui dépasse rarement 10 cm, sont également connus pour leur mode de vie eusocial et leur système de colonie plus ou moins comparable à celui des abeilles, des termites ou encore des fourmis.

Cependant, il semble que malgré leur vie sociale bien organisée, ces mammifères fouisseurs au mode de vie souterrain aient un comportement relativement grossier.

Une étude lancée dans les années 90

Des rats-taupes nus s’enlèvent parfois mutuellement leurs bébés et les transforment en esclaves. Voilà ce qui ressort d’une étude ayant commencé en 1990, mais dont le rapport final a récemment été publié par la revue Journal of Zoology.

Chaque colonie peut comporter jusqu’à 300 individus, dont une reine. Cette dernière se charge de la reproduction et peut donner naissance à 30 bébés à la fois. Les autres sont répartis en différentes classes. Certains agissent en tant qu’ouvriers, alors que d’autres sont des nourrices. Le clan possède aussi des soldats et un harem de mâles.

Dans le cadre d’une étude menée au Kenya, des chercheurs de l’Université de Washington ont attrapé et relâché des rats-taupes nus pour ensuite les suivre et étudier leur mode de vie à l’état sauvage. Ils ont constaté que 26 colonies avaient élargi leurs terriers aux colonies voisines. Par contre, les individus de 13 des colonies envahies n’ont jamais été retrouvés.

Des bébés enlevés transformés en esclaves

Un an après avoir vérifié l’une de ces colonies, les chercheurs ont trouvé deux bébés dans une colonie envahissante qui semblaient provenir d’une colonie envahie. Grâce à des analyses plus approfondies, ils ont réussi à prouver que ces deux jeunes rats-taupes nus avaient été kidnappés avant d’être transformés en esclaves.

À noter que ce n’est pas la première fois que ce genre de comportement est observé chez les rats-taupes nus. Cependant, jamais auparavant les chercheurs ne l’ont constaté dans l’environnement naturel de l’animal.