Les réserves d’argent d’Apple ont dépassé les 250 milliards

Certaines firmes manquent de liquidités, mais ce n’est certainement pas le cas d’Apple. Selon un article du Wall Street Journal publié dimanche, les réserves de fonds de la firme de Cupertino auraient dépassé la barre symbolique des 250 milliards de dollars. Pour nous donner une idée, le journal estime que cet impressionnant magot dépasse (d’après les derniers rapports), les réserves de change combinées du Canada et de la Grande-Bretagne.

Une estimation qui devrait toutefois être prochainement confirmée – et ainsi officialisée – par Apple lors de sa déclaration de revenus, et qui pourrait donner à la compagnie certaines options intéressantes en termes d’investissements…

apple-argent

La firme de Cupertino n’est pas sur la paille, avec plus de 250 milliards de dollars en réserve selon le Wall Street Journal, Apple a même de quoi voir venir…

Si le chiffre avancé par le WSJ n’est pas encore officialisé, il semble malgré tout fiable, les dernières déclarations d’Apple en décembre dernier faisant déjà état de 246.09 milliards de dollars. Le taux de progression de ces réserves était alors incroyablement élevé avec 3.6 millions ajoutés chaque heure au cours des trois derniers mois de 2016.

Une somme qui a doublé en 4 ans et demi

L’idée de créer une réserve de fonds revient à Steve Jobs himself. Le co-fondateur d’Apple avait en effet pris cette décision après que sa firme ait dû se faire renflouer par Microsoft à hauteur de 150 millions de dollars en 1997. Une décision bigrement porteuse, dont Apple profite aujourd’hui, ses “réserves” ayant doublé entre 2011 et 2016.

Avec cet amoncellement d’argent, la firme de Tim Cook peut réfléchir sereinement à investir ou à verser à ses actionnaires et investisseurs les plus importants de jolis dividendes (le Wall Street Journal évoque notamment la Warren Buffett’s Berkshire Hathaway Inc, qui – après avoir largement consolidé ses positions chez Apple en janvier – pourrait se voir récompensée de son soutient).

Si Apple choisit toutefois d’investir, il se pourrait alors que la société se penche sérieusement sur la question d’acquérir Netflix et / ou Tesla.

En effet, avec près de 250 milliards de côtés, les pontes de Cupertino pourraient bien décider de voir les choses en grand et d’acheter l’une et l’autre de ces deux firmes, le pactole étant largement suffisant pour considérer cette option.

Mots-clés apple