Les résultats de l’enquête du fisc indien sur Infra.Market sont alarmants

Le domaine de la construction de bâtiments et de travaux publics est un domaine des plus prospères. En effet, les projets de construction de nouveaux bâtiments, de routes, de nouveaux ponts affluent. C’est dans cet optique qu’Infra.Market a été créé. C’est une entreprise basée en Inde, à Thane, Maharashtra.  Elle œuvre dans la commercialisation de gros matériaux de construction et est sous les ailes de Tiger Global, Nexus Venture Partners ainsi qu’Accel.

Seulement, le département indien de l’impôt sur le revenu a entrepris des démarches d’enquête sur Infra.Market. Le 17 mars, des agents de ce département sont descendus dans 23 endroits tels que Noida, Hyderabad, Bangalore, Maharashtra, Pune, Mumbai et Thane pour effectuer une enquête en bonne et due forme auprès des bureaux de l’entreprise.

Infra.Market
Crédits: Twitter

Infra.Market aurait caché Rs 224 crores de revenus

À la suite de son enquête, le fisc indien a annoncé dimanche via un communiqué de presse avoir trouvé des preuves de tentative d’évasion fiscale de la part d’une startup basée à Pune et Thane. Il a omis de dire le nom de la startup dans ce communiqué, cependant, il semble évident qu’il s’agit d’Infra.Market.

La startup mentionnée par le département indien de l’impôt sur le revenu a selon ce dernier omis de divulguer Rs 224 crore de revenus. Additionné à cela, il y a une histoire de réserve de faux achats, des dépenses exorbitantes en espèces qui n’ont pas été comptabilisées ainsi que des entrées d’hébergement dans les Rs 400 crore environ.

Mais le département a aussi révélé qu’il a découvert les agissements de la startup concernant les financements étrangers par le biais de l’Ile Maurice en faisant des actions à d’énormes primes, et qui par la suite seront dirigées via le réseau hawala afin de fournir des entrées d’hébergement. Il s’agit d’après les premières analyses d’une somme allant jusqu’à Rs. 1500 crores.

Les réponses de l’entreprise Infra.Market

Le fondateur et directeur général de la société n’a émis aucun commentaire concernant ces allégations. Mais un porte-parole a énoncé leur bonne foi. Effectivement, Infra.Market continuera de coopérer et fournira toutes les informations indispensables au fisc indien pour effectuer son enquête.

Pour le moment, face aux preuves accusatrices du fisc indien mentionnées ci-dessous, les administrateurs d’Infra.Market ont bel et bien admis sous-serment leur mode opératoire. Ils ont aussi proposé de payer la totalité de leur dette fiscale. Cette affaire est pour l’instant toujours en instance.

Source

1 réflexion au sujet de « Les résultats de l’enquête du fisc indien sur Infra.Market sont alarmants »

  1. il aurait été bien utile de “traduire” RS Crores : ce sont des roupies indiennes.
    Et un comparatif en € aurait grandement facilité la compréhension

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.