Les robotaxis de Motional seront totalement autonomes à Las Vegas

Motional, c’est une entreprise travaillant dans le domaine des véhicules à conduite autonome. Il s’agit en fait d’une joint-venture d’une valeur de 4 milliards de dollars entre Hyundai et Aptiv. Motional est déjà assez avancée dans le développement de son système puisqu’elle vient d’annoncer la période de lancement de son service de robotaxis totalement autonomes. L’année choisie par la compagnie sera 2023 et la ville Las Vegas.

Le choix de Las Vegas n’est pas vraiment une grosse surprise puisque Motional avait commencé à tester ses véhicules sans conducteur à Las Vegas il y a 4 ans. Le test avait été effectué en partenariat avec Lyft.

Crédits Motional

Le début des essais correspondait à une période pilote d’une semaine. Aptiv et Lyft avaient collaboré à l’occasion du Consumer Electronics Show qui a eu lieu en 2018. Depuis, plus de 100 000 trajets avec des passagers ont été effectués.

Bien s’équiper pour affronter le marché

C’est en mars 2020 que l’annonce de la mise en place de Motional comme joint-venture a été faite. A cette époque, Hyundai avait indiqué qu’elle voulait dépenser 1,6 milliards de dollars pour rattraper ses rivaux travaillant dans le secteur des véhicules à conduite autonome. De son côté, Aptiv, qui s’appelait auparavant  Delphi, possède 50 % de l’entreprise.

Actuellement, les véhicules de test de Motional sont constitués de BMW Série 5. Selon les informations, ces voitures vont être remplacées par des SUV Hyundai Ioniq 5 à partir de l’année prochaine. Motional va continuer à travailler avec Lyft pour tester les véhicules tout au long de l’année. Les deux sociétés vont collecter des données sur l’expérience client avant le lancement du service de robotaxis en 2023.

Des tests du mode sans conducteur ont été faits

Au mois de février 2021, Motional avait déjà testé ses voitures sans la présence d’un conducteur derrière le volant. Un peu moins de trois mois avant le début de ces tests, la compagnie avait obtenu l’autorisation de l’Etat du Nevada pour tester ses véhicules sans la présence d’un conducteur de sûreté. Toutefois, un employé de l’entreprise était à chaque fois assis sur le siège passager et pouvait arrêter le véhicule si nécessaire.

Pour les prochains tests avant le lancement de 2023, on ne sait pas encore combien de voitures seront utilisées. La compagnie n’a pas non plus indiqué combien de véhicules seront déployés pour transporter les passagers, ni les limites de la zone géographique où le service pourra fonctionner.

Ces derniers temps, on entend beaucoup parler des véhicules sans conducteur. D’autres entreprises ont en effet déjà procédé à des tests sur leur système de conduite sans chauffeur, pour ne citer que Waymo dans la région de Phoenix en Arizona, et Cruise à San Francisco.