Les Samsung Galaxy S, Galaxy S 2 et Ace interdits en Europe ?!

Apple et Samsung ont de plus en plus de mal à s’entendre. On peut même dire qu’il ne se passe pas une semaine sans que les deux firmes ne se pointent mutuellement du doigt. Et tout ça à cause de leurs brevets respectifs. Oui et justement, figurez-vous que la Pomme Croquée a déposé une requête à un tribunal hollandais et que ce dernier a tout simplement décidé d’interdire à la vente le Galaxy S, le Galaxy S 2 et le Ace en Europe. Toute l’Europe ? Non, bien sûr, et c’est heureux pour le constructeur coréen, cela va sans dire.

Les Samsung Galaxy S, Galaxy S 2 et Ace interdits en Europe ?!

Ce n’est pas la première fois que Samsung se prend une claque magistrale dans l’affaire qui l’oppose à Apple. Je n’en avais pas parlé mais le constructeur coréen a été confronté à une injonction similaire en Allemagne. Il n’a donc plus le droit de vendre ses mobiles et ses tablettes Galaxy sur le territoire allemand. Désormais, la tension vient de monter d’un cran puisque la firme de Cupertino a déposé une requête similaire dans un tribunal hollandais. Un tribunal qui lui a donné une fois de plus raison. Mais cette fois, l’injonction concerne toute l’Europe, ou presque.

En réalité, le brevet sur lequel Samsung a été attaqué ne concerne pas tous les pays de l’Union Européenne. Plusieurs pays sont en effet exclus, à savoir la Belgique, l’Espagne, le Portugal et l’Autriche. La France est donc concernée par cette interdiction. Notons en outre que les ardoises numériques de la firme ne sont pas concernées. La décision rendue par le juge porte exclusivement sur les trois mobiles sus-cités (j’ai toujours eu envie d’utiliser ce terme dans un de mes articles, c’était même l’un de mes défis personnels). Manque de bol pour le constructeur, ce sont là ces trois mobiles phare. Dommage.

Notons également que le jugement rendu par ce tribunal hollandais ne sera exécuté qu’à partir du mois d’octobre prochain. D’ici là, nul doute que Samsung va faire plancher tous ses avocats pour tenter de trouver une solution à cet épineux problème. D’ailleurs, la firme pourra compter sur le soutien indéfectible d’un grand nom du cinéma, à savoir Stanley Kubrick. Et pour cause puisque c’est ce dernier qui a imaginé l’ancêtre de l’iPad. Okay, ce n’est pas une info super sérieuse mais il fallait bien terminer sur une note positive, hein… Parce que mine de rien, si les Galaxy S, Galaxy S 2 et Ace disparaissent du marché, ça risque de faire vraiment du vide.

Après, le bon côté de la chose, c’est que ces mobiles pourraient très vite devenir collector… et se revendre ensuite un bon prix sur eBay, hin hin hin…

MAJ du 25 août 2011 : Ce qui est reproché à Samsung concerne autant la partie hardware que software. Pour ce dernier point, c’est le balayage sur les photos et le geste pour débloquer le mobile (le slide) qui semble poser problème.

MAJ du 26 août 2011 : D’après Portable Gear, il semblerait que la décision du juge hollandais repose sur un brevet bien spécifique, celui dédié au scroll et au slide de la galerie de photos. Samsung n’a pas été inquiété pour les autres brevets déposés par Apple. L’interdiction ne concerne que les Pays-Bas.

Via et Via

Mots-clés applesamsung