Les schémas de déverrouillage d’Android ont les mêmes handicaps que les mots de passe : leurs utilisateurs

On vante souvent les mérites des schémas de déverrouillage que l’on peut trouver sur les smartphones Android, affirmant qu’ils sont plus sécurisés que les mots de passe traditionnels. Ce qui nous pousse à dire ça, c’est qu’un mot de passe peut parfois être très facile à deviner : le nom du chien de l’utilisateur concerné, la date de naissance de son enfant, bref, des moyens mnémotechniques pas forcément très sécurisés.

La bonne nouvelle si vous voulez choper le schéma du smartphone de quelqu’un, c’est que ces schémas souffrent en réalité du même problème : à vouloir trop retenir ce schéma, les utilisateurs choisissent des dessins faciles à deviner.

Schémas Android

Ces schémas de déverrouillage simples sont parmi les plus utilisés

Cette conclusion nous vient d’une étude faite par Marte Løge pour l’Université de Sciences et Technologie de Norvège. Elle a ainsi recueilli environ 4 000 schémas de déverrouillage et les a étudié. Ce n’est certes pas un grand nombre en comparaison de ce qu’on peut trouver sur les mots de passe, mais les premières conclusions sont déjà là.

Ainsi, selon cette étude, un schéma moyen a 44% de chances de commencer au coin supérieur gauche. Au total, vous avez 77% de chances d’avoir un schéma démarrant dans l’un des coins. Mais ce n’est pas le pire.

Alors que nous pouvons pousser la complexité d’un schéma en choisissant un nombre plus important de nœuds, la plupart des utilisateurs restent cantonnés à quatre points. Autrement dit les schémas les moins sécurisés, avec le moins de possibilités.

En revanche, un fait étonnant est à noter : les schémas à neuf points ont plus tendance à être choisi que les schémas à huit points. Pourtant, si vous y réfléchissez, vous noterez qu’il y a exactement le même nombre de possibilités pour ces deux types de schémas (une fois les huit premiers points choisis, il ne reste qu’une seule possibilité pour le dernier).

Vous avez de grandes chances de deviner un schéma si vous connaissez la vie de votre cible : 10% des schémas représentent une lettre, initiale d’un prénom, bien sûr.

En résumé, les schémas ont les mêmes faiblesses que les mots de passe traditionnels : les utilisateurs choisissent des sécurités trop simples, pour mieux s’en souvenir ou par manque d’inspiration.

Via

Mots-clés android