Les scientifiques confirment l’existence biologique de l’instinct maternel

Une étude a été menée pour savoir si l’instinct maternel est un phénomène réel. Elle a été effectuée au niveau de onze pays et les résultats ont été publiés dans les rapports d’étude du PNAS, l’Académie américaine des sciences. Cette étude a montré que les mères étaient biologiquement programmées pour répondre aux pleurs de leurs enfants et que ces réactions étaient émises par le cerveau.

Quand un bébé pleure, certaines régions du système nerveux de sa mère biologique s’activent. De même, les mouvements et paroles perpétrés par sa mère proviennent automatiquement de ces régions neuronales. On appelle ce phénomène l’instinct maternel.

Instinct maternel

L’étude a également montré que les mères ont toujours une même habitude en entendant les pleurs de leurs bébés : les enlacer et leur parler tout doucement dans le but de les calmer.

Une étude sur 684 femmes issues de contrées différentes

Le but des chercheurs est de comprendre comment se forment ces instincts maternels et quelles réactions en découlent. Cette compréhension pourrait ainsi aider les chercheurs à identifier les risques de maltraitance subie par les enfants et les prévenir.

Les scientifiques ont commencé leur étude en observant le comportement de 684 femmes ayant récemment enfanté venant du Japon, Argentine, Brésil, France, Cameroun, Belgique, États-Unis et Italie.

L’instinct maternel existe chez toutes les mères

Les chercheurs ont observé les interactions entre ces mères et leurs enfants de cinq mois et en ont fait des enregistrements. Les IRM ont montré que les régions du cerveau des mères ayant eu leur premier enfant et des mères ayant déjà eu plusieurs enfants s’activaient de la même façon.

De même, l’étude démontre que les pleurs de leurs enfants provoquaient l’activation des zones du cerveau liées au langage et au mouvement chez la majorité des femmes étudiées. Les auteurs de l’étude déclarent ainsi que les réactions des femmes vis-à-vis des pleurs de leurs enfants étaient similaires peu importe la région ou le pays de provenance de la mère et quel qu’en soit sa culture.

Cette étude sur l’instinct maternel confirme le fait que les hommes et les femmes réagissent différemment face aux réactions de leurs bébés, les femmes étant naturellement plus intuitives que les hommes.

Mots-clés psychologie