Les scientifiques ont réussi à filmer pour la première fois une pieuvre vivant dans la zone la plus profonde de l’océan Indien

C’est durant une investigation effectuée en avril dernier dans la partie la plus profonde de l’Océan Indien, connue sous le nom de Java Trench, que des scientifiques ont fait la rencontre d’une pieuvre Dumbo.

Cette dernière a été filmée dans la zone hadale, à environ 6 957 mètres de profondeur, où la lumière du soleil est totalement absente.

Crédits Pixabay

La pieuvre Dumbo, aussi appelée « pieuvre cirrate » ou encore « la pieuvre la plus mignonne du monde », d’après le National Geographic, appartient au genre Grimpoteuthis. L’animal est de petite taille, mais possède par contre une paire de nageoires de grande taille.

Bien que cette espèce soit déjà connue pour être le poulpe vivant au plus profond des  océans, notamment à plus de 3 200 m sous la surface, c’est la première fois que l’on a réussi à filmer sa présence dans la zone hadale.

L’expédition Five Deeps

Pour descendre au fond de l’océan, les explorateurs ont utilisé un submersible et des atterrisseurs, dans le cadre de l’expédition appelée Five Deeps. Au cours de l’investigation, un autre poulpe a été découvert à 5 760 mètres de profondeur. Selon un article publié le 26 mai dernier dans la revue Marine Biology, ces poulpes appartiendraient à une nouvelle espèce de pieuvre.

À l’issue des recherches, les scientifiques ont indiqué dans leur rapport qu’il est fort possible que les pieuvres cirrates découvertes fassent partie intégrante de la communauté hadale. Toutefois, ils ignorent si la zone hadale constitue leur habitat naturel d’origine ou si elles y vivent anormalement, c’est-à-dire en ne suivant pas les mœurs de l’espèce à laquelle elles appartiennent.

À lire aussi : Les pieuvres rêvent-elles ?

Comment la pieuvre peut-elle survivre à une telle profondeur ?

D’après Alan Jamieson, chercheur en chef de l’expédition, PDG d’Armatus Oceanic et maître de conférences à l’Université de Newcastle au Royaume-Uni, le corps des pieuvres a certainement évolué afin de pouvoir s’adapter aux fortes pressions des fonds marins.

Jamieson a comparé les pieuvres à un ballon qui doit résister à la pression pour ne pas éclater. Selon ses explications, la cellule des pieuvres est comme ce ballon, elle doit avoir une « biochimie intelligente » afin de garder sa forme sphérique.

Même si les expéditions et les recherches océaniques effectuées sont nombreuses, on ne cesse de faire de nouvelles découvertes aussi impressionnantes les unes que les autres. Parmi elles, on peut citer l’exemple d’une créature gélatineuse en forme de ballon, qui a aussi été découverte lors de la mission Five Deeps.

À lire aussi : Voilà pourquoi il est préférable de ne pas se mettre une pieuvre sur la tête

Mots-clés animauxpieuvre