Les scientifiques peuvent désormais prédire avec précision les lieux des prochaines éruptions volcaniques

Une éruption volcanique est une catastrophe naturelle dont la réaction n’est pas toujours évidente à cerner. Les populations vivant aux alentours d’un volcan sont ainsi en proie à des dangers incertains et insoupçonnables qu’elles ne peuvent contrôler.

Cependant, ce n’est pas le fait d’entrer en éruption qui fait qu’un volcan soit plus dangereux : l’effondrement de son cratère est une source de danger encore plus grande.

volcan

Crédit photo UNSPLASH

D’après une nouvelle étude publiée dans la revue Science Advances, des chercheurs affirment en effet que l’effondrement du cratère d’un volcan engendre des caldeiras, possibles sources d’éruptions de lave qui pourraient s’étendre sur plusieurs km au-delà du cratère initial.

En se basant sur le comportement de la lave sous la couche terrestre, les scientifiques ont établi des études qui permettraient de définir précisément les lieux d’éruption de prochaines caldeiras.

Le comportement incertain des caldeiras

Même si le sommet d’un volcan s’effondre, la menace de celui-ci n’en est pas écartée pour autant. Suite à un effondrement, des dépressions circulaires appelées caldeiras se forment un peu partout dans les environs du site volcanique, mettant en danger tous les alentours.

Le fait est qu’il est extrêmement difficile de prévoir quand et où ces dépressions vont entrer en éruption. Les villes se trouvant sur les champs volcaniques à l’exemple de Naples en Italie sont ainsi confrontées à de perpétuels dangers imminents.

Pour aider les populations à mieux se protéger, des scientifiques ont analysé le comportement des magmas pour déterminer où les caldeiras seront le plus susceptibles d’entrer en éruption. Eleonora Rivalta, principal auteur de l’étude, a également précisé que : « ces éléments ont de la lave qui sort d’eux comme des fontaines, qui fuit ensuite à travers le paysage comme une limace ».

L’étude révèle le chemin le plus probable du magma

Bien que le magma ait un comportement capricieux, les chercheurs qui ont mené l’étude ont réussi à déterminer son comportement en se basant sur le fait que le magma choisit généralement un chemin où la résistance est moindre pour se frayer jusqu’à la surface de la croûte terrestre.

L’équipe de scientifiques menée par Rivalta a ainsi décidé de déterminer toutes les voies où le magma pourrait facilement s’immiscer pour creuser une brèche à la surface.

D’après les chercheurs, ce sont les rochers les moins compressés qui constituent le chemin le plus accessible au magma. Si certains géologues pensaient que les voies d’éruptions les plus probables étaient les failles ou brèches déjà ouvertes, Rivalta et son équipe ont écarté cette hypothèse.

Selon eux, l’entrée en éruption d’une lave en fusion ne se fait pas deux fois au même endroit. Avec leurs découvertes, l’équipe de chercheurs a ainsi établi une carte informatique indiquant tous les chemins possibles pour le magma.

Cette carte permettrait à de nombreuses régions telles que Campi Flegrei en Italie de mieux se préparer à d’éventuelle éruption des évents.

Mots-clés géologie