Les selfies et l’adultère ne font pas bon ménage

Une mère du Queensland a publiquement humilié une femme après avoir découvert qu’elle avait envoyé une photo nue d’elle-même à son mari. Kimberleigh Barker, âgée de 35 ans, a découvert qu’une femme connue de sa famille avait envoyé des messages osés à son mari John. Par la suite, la femme a décidé d’envoyer au mari de Kimberleigh une photo d’elle, nue sous la douche.

L’image n’a pas été sollicitée et a été envoyée à la suite de questions sur Kim et sur l’âge des deux enfants de l’homme marié que la femme essayait de draguer. John a répondu à l’image en textant « cheeky » soit effrontée. Bien évidemment, cela n’a pas du tout été au goût de Kim et elle a décidé de se venger.

Justice Cancer Smartphone

En guise de vengeance, Kim a rendu l’affaire publique, dénonçant les actes répréhensibles de la femme envers un homme marié et de surcroit père de famille.

Une triste affaire de drague et de selfie

Mme Barker a su que la femme travaillait chez Hungry Jack’s en tant que manager et a donc décidé de rendre l’affaire publique notamment aux yeux de l’entreprise. Kim a donc choisi la page Facebook du fast-food et elle a écrit : « Est-il approprié que votre manager envoie à des hommes mariés ses photographies nues sous la douche. Sincèrement, la femme. »

Le message a tout de suite fait le buzz. En très peu de temps, Kim a reçu des milliers de notifications sur son téléphone après avoir évacué sa colère à propos la femme. « Elle a eu l’audace de demander quel âge avait nos garçons, puis elle lui a envoyé une photo d’elle sous la douche. » a expliqué à la femme.

Une suite qui va au-delà d’une vengeance sur Facebook

Mme Barker a dit qu’elle a été surprise par la courte réponse de son mari, mais a estimé que la femme au centre du scandale était plus à blâmer. « Vous ne dites pas ‘‘effronté’’ à ça, vous dites ‘‘c’est inapproprié’’ » a-t-elle fait remarquer. « Il aurait dû la décourager. »

Suite à la publication de Kim sur Facebook, la femme a envoyé à Mme Barker une série de messages exprimant sa colère via Messenger. D’après des confrères, la femme ne travaillerait désormais plus pour Hungry Jack’s.

Ce simple selfie lui aura donc coûté sa réputation et son travail.

Mots-clés selfies