Les selfies ont maintenant leur maladie

Nous vivons dans une société de plus en plus nombriliste. Ce caractère a été exacerbé par l’arrivée des smartphones et des réseaux sociaux. Depuis la création de cette très chère caméra frontale sur notre smartphone, notre activité favorite est de nous photographier nous-mêmes, pour ensuite poster nos fameux selfies sur les principaux réseaux sociaux comme Instagram, Facebook ou encore Twitter. De là à en devenir accro !

Si nous pensions que se prendre en selfie à longueur de journée était un hobby comme un autre, nous avons tout faux. Il semblerait que ce soit une maladie mentale.

Une étude réalisée par l’Université de Nottingham Trent et l’école de management de Thiagarajar, en Inde, traite de cette maladie du selfie baptisée selfitis.

Des chercheurs basés en Inde ont décidé de mener des études sérieuses et en sont venus à conclure que le trouble comportemental lié aux selfies est bel et bien réel.

Une maladie mentale

Pour effectuer leur recherche, les scientifiques ont étudié le cas de 400 participants en Inde, réputé pour être le pays ayant le plus grand nombre de personnes mortes à la suite d’un selfie.

200 d’entre eux ont été observés de près pour déterminer les facteurs qui pourraient causer une addiction au selfie.

Le chercheur Janarthanan Balakrishnan est arrivé à la conclusion suivante : « Typiquement, les personnes qui souffrent de cette condition ont très peu confiance en elles. Ils peuvent manifester des symptômes similaires à d’autres comportements potentiellement addictifs. »

Trois degrés d’addiction

Les chercheurs ont établi une échelle qui détermine le degré d’addiction au selfie d’une personne. Le premier degré est celui des personnes à risque ou borderline qui se prennent en photo au moins trois fois par jour et qui les postent sur tous leurs réseaux sociaux.

Le deuxième est celui de l’addiction sévère. À ce stade, la personne ressent le besoin de poster tous les selfies qu’elle a pris. Le troisième est appelé le selfitis chronique. La personne ressent le besoin de se prendre en selfie toute la journée et de publier toutes ces photos plus de six fois par jour.

Les scientifiques n’ont pas encore trouvé de remède au selfitis. Le seul moyen de l’éviter c’est de poser son téléphone pour profiter de la vie autrement.

Mots-clés insoliteselfies