Les selfies posent problème dans les hôpitaux

Les selfies sont devenus une pratique assez courante et il suffit de passer une ou deux minutes sur n’importe quelle plateforme sociale pour s’en rendre compte. Tous les lieux ne se prêtent cependant pas forcément à l’exercice et ces photos posent ainsi de plus en plus de problèmes dans les hôpitaux et les centres de soin.

Comme toutes les pratiques photographiques, le selfie obéit à des exigences très précises. Il doit en effet être pris par le principal sujet de la photo et se focaliser avant tout sur son visage ou son expression.

Selfies Hôpitaux

Toutefois, ces autoportraits ne se suffisent pas à eux-mêmes. Pour qu’ils soient réellement intéressants, ils doivent en effet être contextualisés.

Les selfies et les hôpitaux ne font pas bon ménage

Beaucoup de gens utilisent ainsi ces photos  pour immortaliser les moments importants de leur vie, comme un nouveau boulot, un mariage ou l’arrivée d’un nouvel enfant. Plus qu’une simple manifestation de l’ego, les selfies deviennent donc des instantanés-souvenirs illustrant les moments les plus importants d’une vie.

Toutefois, dans certains cas, cette pratique peut devenir très problématique.

L’AP-HP a ainsi expliqué récemment que les selfies donnaient de plus en plus de fil à retordre aux responsables des centres hospitaliers, et pas seulement à cause des patients. Un porte-parole de l’établissement a en effet mentionné des cas de “personnels [de santé] se photographiant entre eux ou photographiant des patients”.

La France n’est pas la seule confrontée à ce genre de problème. En mars dernier, la Ministre de la Santé en poste en Italie a été contrainte de demander aux médecins et aux infirmiers de mettre fin à cette pratique, une pratique susceptible de porter directement atteinte à la dignité des patients, mais également au respect de leur liberté individuelle.

Un changement de réglementation en vue

L’AP-HP a donc décidé de prendre les devants pour éviter les débordements et la direction des affaires juridiques de l’établissement vient ainsi de modifier le règlement intérieur de l’institution. Ces modifications ont par ailleurs été approuvées par la commission médicale de l’établissement et elles sont entrées en vigueur à la fin du mois de mars.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, l’AP-HP n’a pas opté pour l’interdiction pure et simple, mais plutôt pour une mise en garde.

L’article 151bis stipule ainsi que “les personnels, patients, visiteurs et autres tiers ne peuvent se livrer, dès lors qu’elle permet l’identification de personnes, à la captation d’attributs de leur personnalité […] sans autorisation expresse des intéressés ou celle de leur représentant légal”.

Du coup, s’il vous prend l’envie de vous prendre en photo depuis votre chambre d’hôpital, il sera préférable de veiller à ce que personne d’autre n’apparaisse sur l’image.

Mots-clés selfies