Les services cloud de Microsoft connaissent une hausse de fréquentation de 775%, la société prend des mesures

Les services en ligne sont plus que jamais sollicités alors que la moitié de la population mondiale, plus de trois milliards de personnes, est partiellement confinée. Un confinement qui réduit donc les passe-temps à Internet, aussi bien Netflix que les jeux vidéo, le streaming avec YouTube, mais surtout le télétravail. Car avec de plus en plus de gens bossant depuis chez eux, le réseau doit être un maximum désengorgé alors que Disney+ a décidé de repousser son lancement en France. Et c’est désormais au tour de Microsoft de dévoiler ses mesures pour limiter le réseau Internet face à une explosion des chiffres.

Car comme l’explique The Verge, les services cloud Microsoft ont connu une hausse de fréquentation de l’ordre de 775% !

Vers une manette pour personnes malvoyantes chez Microsoft ?

Crédits Pixabay

Des mesures doivent donc être prises pour qu’Internet tienne le coup.

Microsoft prend des mesures pour soulager le réseau

Microsoft doit encaisser une grosse augmentation du trafic de ses services face au coronavirus. Comme l’explique la société américaine, dans certains endroits du globe, notamment en Europe, le confinement et la distanciation sociale a provoqué cette augmentation de 775%.

C’est notamment le cas pour le jeu vidéo alors que Phil Spencer, PDG de la branche XBox, expliquait sa joie que les joueurs puissent continuer à partager autour d’une bonne partie malgré l’éloignement.

Histoire de désengorger le réseau, Microsoft empêche désormais l’ajout de nouvelles photos de profil et de fonds d’écran pour le XBox Live.

Le constructeur travaille également sur un ralentissement des téléchargements, notamment avec des créneaux bien précis pour les développeurs lorsque l’activité est moins intense. Mais le jeu vidéo n’est pas le seul secteur du conglomérat Microsoft a être touché par cette hausse.

D’autres services comme le bureau virtuel Windows ont connu une hausse. Une conséquence normale lorsque l’on sait que ce service permet de recourir virtuellement à un autre système Windows, d’une autre machine, à distance. Cette solution est donc privilégiée pour les personnes qui bossent en télétravail depuis plusieurs jours pour récupérer tout le nécessaire sur un appareil éloigné et donc continuer le boulot.

Et puisque l’on parle d’économie, Microsoft Teams, qui regroupe les messagerie Slack et Hangouts, a connu un pic de 12 millions de personnes en plus ! Personnes qui ont dû s’adapter à une nouvelle façon de bosser depuis chez eux.