Les simulations de l’Univers de plus en plus proches de la réalité

Notre univers est vaste, surprenant et ne cesse d’intriguer les scientifiques. Justement, plusieurs chercheurs du monde entier ont toujours voulu connaître l’histoire de l’univers et ce, en se basant sur l’observation des galaxies. Une ambition irréalisable ? Pas forcément, surtout qu’à nos ères, nous pouvons disposer des merveilles de la technologie, dont le Big Data.

Grâce aux recherches antérieures, nous en savons déjà un peu sur l’histoire et l’évolution de l’univers. On sait, par exemple, que l’univers était au tout début petit, dense et chaud mais que ce n’est qu’après son expansion qu’il est devenu tel qu’on le voit à présent. D’ailleurs, cette expansion de l’univers serait toujours en cours, d’après Universe Today.

Crédits Pixabay

On sait aussi que l’univers est composé de différentes choses, notamment de galaxies et de matière noire. Les premières nous sont visibles, contrairement à la seconde.

Connaître l’histoire de l’univers à partir de l’observation des galaxies

Les recherches scientifiques nous ont également appris que l’évolution de l’univers s’est faite à travers des milliards d’années. Néanmoins, lorsqu’on regarde l’univers actuellement, on ne peut y voir qu’un amas de galaxies. Justement, les experts en cosmologie veulent recréer l’histoire de l’univers en étudiant les positions actuelles des galaxies.

Toutefois, construire une théorie à partir d’observations est chose délicate. D’autant plus que les scientifiques ne disposent pas d’une carte complète des galaxies du cosmos. A vrai dire, toutes les galaxies observées jusqu’à maintenant ne représentent qu’un minuscule échantillon des galaxies dans le cosmos.

A lire aussi : Il y aurait une chance sur deux que nous vivions dans une simulation

Les scientifiques utilisent les simulations pour mettre leurs théories à l’épreuve

Mais une solution pourrait nous permettre de franchir cet obstacle : le Big Data et les Big Simulations. Les scientifiques peuvent effectivement combler le fossé entre ce que nous connaissons déjà et ce que nous ignorons. Grâce à une technique appelée échantillonnage bayésien, les scientifiques peuvent prendre des données d’enquête sur des galaxies et générer des univers simulés basés sur la théorie qu’ils étudient.

Les chercheurs misent ainsi sur la conception d’une multitude de simulations et l’application de techniques statistiques avancées pour trouver la théorie qui retrace le mieux l’évolution des galaxies. Une fois cette étape effectuée, les chercheurs peuvent également appliquer la même méthode pour reconstruire l’histoire de l’univers.  En tout cas, cette technique permet déjà d’éprouver les théories cosmologiques et d’établir des liens plus solides avec les observations réelles.