Les smartphones du futur seront peut-être alimentés grâce à notre urine

L’urine possède visiblement de nombreuses vertus insoupçonnées. Preuve en est, des chercheurs travaillant pour l’Université de Bath, l’Université Queen Mary de Londres et le Bristol BioEnergy Centre ont mis au point une batterie capable de produire de l’électricité à partir de notre urine. Le meilleur reste à venir car le coût de cette dernière se situe aux alentours de 2 £.

A l’heure actuelle, la plupart de nos smartphones sont alimentés par une batterie de type lithium-ion.

Batterie urine

L’urine possède visiblement des vertus insoupçonnées.

Cette technologie comporte de nombreux avantages. Ces batteries se chargent effectivement plus rapidement mais elles durent aussi plus longtemps et elle offre en outre une densité de puissance supérieure.

Les premières batteries lithium-ion ont été commercialisées en 1991

La première batterie de ce type a été commercialisée par Sony au début des années 90 et ce standard n’a eu aucun mal à s’imposer sur le marché. Il a aussi beaucoup évolué au fil des années mais certains chercheurs travaillent depuis un moment sur des solutions concurrentes.

Parmi les alternatives envisagées se trouvent les piles à bactérie.

A la base, elles se basent sur le principe des piles à combustible. La cathode est donc alimentée en oxygène et l’anode se présente sous la forme d’une électrode placée dans une chambre renfermant des bactéries et de la nourriture. Ces bactéries vont produire des molécules carbonées qui seront ensuite transformées en énergie pour alimenter nos appareils.

Les chercheurs évoqués un peu plus haut se sont appuyés sur ces piles pour développer un produit capable de transformer l’urine en électricité.

Mais comment ça fonctionne, dans les faits ? L’urine passe à travers la pile à combustible et elle va alors générer de l’énergie qui sera soit stockée, soit envoyée vers un appareil électrique. Fait intéressant, leur pile peut générer environ deux watts par mètre cube, ce qui serait suffisant pour alimenter un téléphone portable.

Les piles à bactéries peuvent-elles aider à changer le monde ?

Ce n’est cependant pas le seul avantage de leur pile puisque cette dernière coûte aussi beaucoup moins chère à produire qu’une batterie traditionnelle. Le coût estimé varie ainsi entre 1 et 2 £ pièce.

Les scientifiques à l’origine de cette pile n’ont pas l’intention d’en rester là. Ils souhaitent désormais augmenter la puissance de leur batterie afin de fournir une source d’énergie viable aux pays en voie de développement.

Et pas seulement à eux. En réalité, les piles à bactéries pourraient changer beaucoup de choses dans un avenir proche. A terme, elles pourraient effectivement nous aider à produire de l’énergie à moindre coût tout en réduisant les déchets humains.

Mots-clés énergiefuninsolite