Certaines taupes peuvent survivre sans oxygène pendant des heures

Les scientifiques s’intéressent de plus en plus aux rats-taupes. D’après une récente étude publiée le 20 avril 2017, ces animaux avec leur apparence montrant des signes de vieillissement ont des particularités extraordinaires. Ils résistent à de nombreuses douleurs et ne seront jamais atteints du cancer.

Actuellement, une nouvelle découverte encore plus incroyable avait été effectuée. Après avoir analysé de près les différentes caractéristiques de ces petits mammifères, les scientifiques ont constaté qu’ils pourraient survivre pendant 18 minutes dans un milieu sans oxygène.

taupe

Il s’agit d’un mécanisme de secours utilisé par ces derniers pour survivre, et ce, grâce à un métabolisme assez particulier au sein de son organisme.

Un nouveau fonctionnement de son métabolisme

Le manque d’oxygène chez les mammifères entraîne un manque d’énergie et la mort des cellules cérébrales, mais le rat-taupe montre quelques exceptions. Les scientifiques ont découvert qu’il possède un mécanisme de secours qui assure sa survie.

Dans un milieu faible en oxygène, leur métabolisme adopte une nouvelle mode de fonctionnement. Au lieu de puiser de l’énergie avec du glucose, son organisme utilisera plutôt du fructose. Un sucre dont l’origine et la présence dans l’organisme du mammifère restent encore très floues pour les chercheurs.

L’énergie ainsi fournie sera assez suffisante pour assurer le fonctionnement des organes importants comme le cœur et le cerveau pendant au moins cinq heures. Dans un environnement similaire, un humain pourrait mourir en seulement quelques minutes. Quand l’oxygène est pratiquement inexistant, la taupe survivra pendant 18 minutes.

Diminution du rythme cardiaque

Les chercheurs ont découvert que pendant ces instants de survie, la respiration des rats-taupes commence à se ralentir. Pour utiliser efficacement le stock d’énergie fourni par le fructose, l’animal cesse de bouger et son rythme cardiaque chute à 50 pulsations par minute, contre 200 pulsations en temps normal.

Il reste dans cet état jusqu’à ce que la quantité d’oxygène redevienne normale. L’animal parviendra donc à rester en vie sans aucune séquelle. Comme Jane Reznick, une biologiste moléculaire et l’un des coauteurs de cette étude, l’indique, les taupes ont survécu sans aucun dommage neurologique apparent.

Suite à ces dernières découvertes, les scientifiques pourront trouver un moyen de traiter les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux en s’inspirant du mécanisme biologique des taupes.

Mots-clés animauxinsolite