Les technologies de messagerie médicale débarquent dans les hôpitaux australiens

Le monde de la santé connaît de plus en plus une croissance dans le déploiement des stratégies médicales. À ce propos, SA HEALTH, une agence virtuelle de la santé, a conçu une nouvelle technologie pour optimiser la prestation des hôpitaux et des cliniciens. En effet, il s’agit de diffuser le plus rapidement possible le diagnostic d’un patient et de trouver la solution adéquate. Cette initiative a été murement mise en place par les directeurs respectifs des agences SA HEALTH et Digital Health Agency.

Docteur face à un écran de consultation innovant

Les initiateurs du projet ont lancé les directives selon lesquelles la stratégie peut être appliquée. En prélude à l’exposition des statistiques déjà enregistrées, ils ont souligné les avantages de la numérisation des services médicaux. En conséquence, la technologie permettrait aux professionnels paramédicaux de communiquer efficacement entre eux.

En Australie, cette technologie répond à des exigences strictes dans le cadre de la confidentialité des données. En remplaçant les procédures physiques médicales, elle améliore l’interopérabilité du système de santé numérique.

Une technologie innovante et émergente

Rigoureusement utilisées par plusieurs hôpitaux, les messageries médicales ont été activées en moyenne au sein de 300 cabinets médicaux. L’agence numérique de santé SA HEALTH a souligné que « le service de messagerie sécurisée est actif dans tous les réseaux de santé locaux en utilisant soit le dossier médical électronique Sunrise (EMR) soit le système d’information clinique à architecture ouverte (OACIS) ».

Avant de rejoindre la communauté de la nouvelle technologie, il faut être un prestataire de santé.

« Depuis le lancement du service, environ 40 000 résumés de sortie ont été envoyés depuis les sites de SA Health qui comprennent à la fois des hôpitaux métropolitains et régionaux. »

Selon une approche graduelle, les cliniciens éligibles reçoivent des invitations pour s’intégrer dans la communauté.

Les Services médicaux Australiens du Sud approuvent le nouveau protocole

La Directrice de Digital Health Agency, Amanda Cattermole, a exprimé toute sa gratitude à l’égard de l’initiative. Elle a déclaré qu’« il était passionnant de voir l’Australie du Sud à la pointe des nouvelles technologies ». Selon une récente étude scientifique, les hôpitaux Australiens seront dotés d’un système de santé numérique de qualité.

L’Agence virtuelle de santé était ravie de voir une multitude de consultants médicaux se joindre à la communauté de la nouvelle technologie de messagerie médicale. En utilisant cette technologie émergente, les patients devraient désormais pouvoir bénéficier de soins plus adaptés et plus efficaces.