Les trottinettes d’Uber, Spin et Lime sont maintenant légalement autorisées à San Francisco, ce n’est pas le cas de Skip

La ville de San Francisco a récemment annoncé qu’elle allait étendre son programme de permis pour trottinettes afin d’inclure Jump de Uber, Spin de Ford et Lime. Auparavant, ces compagnies n’avaient pas l’autorisation d’opérer des trottinettes dans la ville. Toutefois, la grande surprise de cette liste c’est l’absence de Skip qui a pourtant fait partie du programme pilote.

Skip a fait savoir à ses clients à l’aide d’un message que ses trottinettes ne pouvaient plus être louées dans le cadre du programme 2019-2020 de trottinettes électriques de la SFMTA ou San Francisco Municipal Transportation Agency, et ce à partir du 15 octobre 2019.

Crédits Pixabay

Dans le message, les responsables de chez Skip ont aussi ajouté que cela a été un privilège pour eux de servir les clients au cours de l’année passée et d’investir à San Francisco.

Skip doit se retirer

Avec Scoot, Skip était l’une des deux compagnies à avoir obtenu un permis dans le cadre du programme pilote de San Francisco en août 2018. Toutefois, avec l’arrivée de 2500 trottinettes additionnelles dans les rues de la ville vers le début du mois d’octobre, la société doit arrêter ses opérations.

Elle va toutefois continuer d’opérer à Washington D.C., San Diego et Austin.

D’après une déclaration faite par le PDG de Skip, Sanjay Dastoor, celui qui est à blâmer c’est la SFMTA. Dastoor a indiqué que Skip faisait partie du programme pilote et pourtant l’entreprise a été la seule à ne pas avoir été sélectionnée pour l’expansion du programme.

Un manque de respect selon Skip

Selon Dastoor, ils n’ont reçu aucune nouvelle par rapport aux résultats de la sélection. Ils l’ont ainsi appris en lisant les journaux. Le PDG a parlé de cette action de la SFMTA comme étant un manque de respect.

Dastoor a aussi déclaré que Skip est le meilleur opérateur dans le domaine pour servir la ville. Selon lui, ils l’ont démontré pendant les 12 derniers mois. Skip demande ainsi que la SFMTA lui accorde une autorisation d’opérer et de faire travailler son équipe à San Francisco.

Skip a été le malheureux perdant en ce qui concerne les demandes d’autorisation d’opérer des trottinettes électriques à San Francisco. Attendons de voir si les responsables de la ville vont reconsidérer leur décision et finalement autoriser le déploiement des trottinettes de Skip.