Web

Les trous noirs du web…

Les privilégiés que nous sommes oublient souvent que la liberté d’expression n’existe pas partout et que, dans certains pays, elle se trouve même fortement réprimée. Internet ne déroge pas à la règle et possède aussi ses « trous noirs », c’est-à-dire des endroits où l’information ne passe pas comme elle le devrait…

Comme dirait l’autre, on peut dire que ça calme. En tout cas, ce matin, en surfant un peu sur le site de Reporters sans Frontières, j’ai été assez étonné de voir l’ampleur des dégâts. Car en effet, si on sait que certains pays cherchent à contrôler l’information et vont même jusqu’à filtrer le web, le voir c’est encore autre chose.

Dans la liste des « trous noirs » du web, on va donc retrouver la Chine, évidemment, mais aussi Cuba, l’Iran, la Libye, les îles Maldives, le Nepal, la Corée du Nord, l’Arabie Saoudite, la Syrie, la Tunisie, l’Uzbekistan, le Vietnam, le Turkménistan, la Biélorussie et la Birmanie. Soit quinze pays pour qui la liberté d’expression ne veut absolument rien dire.

Oui, ça fait froid dans le dos…

Aller sur Reporters sans Frontières