Les voyages interstellaires pourraient avoir une influence directe sur le langage

L’Homme rêve de partir à la découverte de nouveaux horizons et de conquérir l’espace. Pour le moment, l’humanité ne dispose pas des moyens et de la technologie nécessaires pour coloniser de nouvelles planètes. En attendant que la technologie soit assez avancée pour permettre à l’Homme de s’établir ailleurs que sur la Terre, les chercheurs mènent des études qui ont pour but d’évaluer toutes les conditions nécessaires à la réalisation d’une telle mission et les impacts que cela pourrait avoir sur l’être humain.

Dans une étude publiée en avril 2020 dans la revue Acta Futura, des scientifiques ont suggéré que les voyages interstellaires pourraient avoir une influence directe sur le langage humain. Cette étude, intitulée « Language Development During Interstellar Travel », a été menée par Andrew McKenzie, professeur en linguistique de l’Université du Kansas, et Jeffrey Punske, professeur en linguistique à l’Université du Southern Illinois.

La Terre vue de l'espace

Crédits Pixabay

Ces chercheurs ont tenté de mettre en avant les différences de langage qu’il pourrait y avoir entre des humains de générations différentes qui seront embarqués dans un voyage interstellaire à bord d’un vaisseau générationnel.

À lire aussi : Les voyages spatiaux risquent de changer notre cerveau

Un langage qui sera amené à évoluer

Les chercheurs sont partis du principe que pour effectuer un voyage interstellaire, les humains auront besoin d’un vaisseau générationnel. Ce vaisseau sera conçu pour transporter des hommes et des femmes vers d’autres systèmes stellaires, dans un voyage qui s’étendra sur plusieurs générations.

D’après McKenzie et Punske, le langage ne restera pas le même à bord de ce vaisseau, car il évoluera au fil des générations.

« Si vous êtes sur ce navire pendant dix générations, de nouveaux concepts vont émerger, de nouvelles questions sociales vont se poser, et les gens vont créer des moyens d’en parler », a expliqué Andrew McKenzie.

À lire aussi : Les voyages spatiaux plus compliqués que prévu ?

Un langage incompréhensible sur Terre

Un voyage vers le système d’étoiles le plus proche de la Terre, qui se trouve à 4,25 années-lumière, durera environ 137 000 ans. Il faudra à peu près 4566 générations pour faire un tel voyage.

Les générations futures qui survivront à bord d’un vaisseau générationnel pourraient donc parler un langage qui sera incompréhensible sur Terre.

« Les gens sur Terre pourraient ne jamais connaître ces mots, à moins qu’il n’y ait une raison de leur dire. »

Selon cette étude, une telle mission nécessite l’établissement d’une « politique linguistique éclairée à bord qui pourra être maintenue sans se référer aux réglementations terrestres. »

Mots-clés espacelinguistique