L’ESA lance un concours pour trouver le nom du prochain rover martien

Si vous vous intéressez aux missions de l’Agence spatiale européenne (ESA), ce concours est fait pour vous. En 2020, l’agence enverra un nouveau rover sur Mars. Avant que cette mission ne s’envole pour la planète rouge, l’ESA a annoncé le lancement d’un concours public pour trouver un nom au rover fabriqué par les États-Unis.

Cette annonce a été faite par le biais de Tim Peake lors du salon aéronautique international à Farnborough, en Angleterre. L’astronaute a profité de la présentation du rover pour attirer l’attention de l’assistance sur l’existence de ce concours.

Toutefois, seuls les résidents des États membres de l’ESA et les « membres associés » pourront participer à cette compétition.

ExoMars, un nom provisoire

Le rover a été provisoirement baptisé ExoMars, du même nom que la mission. Néanmoins, ce nom ne semble pas convenir à l’ESA, d’où le lancement de ce concours comme l’a expliqué Tim Peake. « Le rover ExoMars doit être lancé en 2020. Il se dirigera vers la planète rouge où il effectuera une mission de chasse à la vie une fois qu’il y aura atterri en mars 2021. »

ExoMars pèse 310 kg et peut se déplacer, prendre des photos et forer le sol martien pour collecter des échantillons.

« Le nom d’ExoMars, cependant, n’est apparemment pas assez bon. L’ESA veut donner un nouveau nom au rover et il a demandé au public de l’aider à en choisir un. ExoMars est une partie vitale de ce voyage d’exploration et nous vous demandons de faire partie de cette mission passionnante et de nommer le rover qui va explorer la surface martienne. »

Un prix qui en vaut la peine

Les habitants d’Autriche, du Canada, de la République tchèque, du Danemark, de l’Estonie, de la Finlande, de la France, de l’Allemagne, de la Grèce, de la Norvège ou encore de la Hongrie seront les seuls éligibles à ce concours.

La compétition est dès à présent ouverte et se déroulera jusqu’au 10 octobre 2018. Les concurrents n’auront qu’à proposer le nom qui leur semble le plus adapté au rover. Par la suite, un jury proposé par l’ESA se prononcera sur le résultat final du concours.

Le gagnant aura droit à une visite des installations d’Airbus à Stevenage, à Londres où le rover est en pleine construction.

Mots-clés insolitemars