L’ESA pense à envoyer des colons vivre dans les tunnels de la Lune

Depuis quelques années, l’ESA (Agence spatiale européenne) s’intéresse à des grottes situées sous la surface de la Lune, appelées « tubes de lave lunaires ». L’agence spatiale s’interroge essentiellement sur la manière dont celles-ci pourraient accueillir des expériences scientifiques et des robots.

Elle y voit même un milieu potentiellement habitable, qui pourrait abriter les futurs colons du satellite. Néanmoins, jusqu’ici, ces tunnels restent inexplorés.

Lune Clignote

Dernièrement, l’ESA a lancé un appel à idées. Elle est réceptive à toute proposition de techniques permettant d’en savoir plus sur les tubes de lave. Dans un premier temps, l’agence souhaite naviguer, cartographier et étudier celles-ci. Elle en aura bientôt l’occasion lors de ses futures missions robotiques sur la Lune.

Il est à noter que l’ESA n’est pas la seule à s’intéresser à ces grottes lunaires. La NASA (National Aeronautics and Space Administration) et l’institut SETI (Search for Extraterrestrial Intelligence) projettent également de les étudier en profondeur.

L’endroit idéal pour les premiers habitants de la Lune ?

Selon Franceso Sauro, directeur de la formation PANGAEA de l’ESA en géologie planétaire des astronautes, les tubes de lave lunaires pourraient « protéger les astronautes du rayonnement cosmique et des micrométéorites et éventuellement leur donner accès à de l’eau glacée et à d’autres ressources piégées sous terre ».

D’après les experts, ces tubes de lave lunaires existent depuis des milliards d’années. Elles se seraient formées durant une époque où la Lune était le théâtre d’une série d’éruptions de lave en fusion. Après refroidissement et durcissement, les canaux basaltiques se seraient transformés en grottes sublunaires.

Tout comme celles qui sont présentes sur Terre, elles pourraient s’étendre sur plusieurs kilomètres. Pour les astronomes, il y a de fortes chances qu’elles soient habitables, suffisamment spacieuses et stables pour accueillir le premier avant-poste lunaire.

Des robots destinés à explorer les grottes lunaires et martiennes

À l’heure actuelle, la NASA travaille sur le concept d’un robot baptisé « Moon Diver ». La mission de celui-ci consiste justement à explorer les tubes de lave lunaires.

À titre de rappel, dans le cadre de sa mission habitée Artemis, l’agence spatiale américaine compte envoyer des astronautes sur la surface lunaire d’ici 2024. Cette fois-ci, l’idée est de s’installer durablement sur le satellite.

L’institut SETI est également en train de développer un drone destiné à explorer les grottes lunaires et celles de Mars. Le concept est actuellement testé dans des tubes de lave en Islande.

Mots-clés esaespacelune