L’ESA travaille sur une technologie pour faire hiberner les astronautes

D’après l’Agence spatiale européenne, l’avenir des missions spatiales lointaines résiderait dans l’hibernation des astronautes. L’ESA estime que cela permettrait de réduire les dépenses en énergie de l’équipage. De plus, le transport d’un équipage en hibernation permettrait, selon l’ESA, de réduire d’un tiers la masse d’un vaisseau spatial « en supprimant les quartiers de l’équipage et avec une réduction similaire des consommables. »

L’agence spatiale serait actuellement en train d’explorer sérieusement cette option. Elle aurait déjà conçu les plans de l’intérieur d’un vaisseau qui pourrait transporter un équipage en hibernation. « L’hibernation se déroulerait dans de petites nacelles individuelles qui feraient office de cabines lorsque l’équipage serait réveillé. » a indiqué les responsables au sein de l’ESA.

crédits Pixabay

L’ESA pense que cette technologie pourrait être idéale pour voyager sur Mars. L’agence spatiale espère pouvoir envoyer des astronautes en hibernation vers la planète rouge « dans les 20 prochaines années. »

Une technologie idéale pour faire des économies

L’ESA s’est inspirée des techniques d’hibernation de certaines espèces animales pour développer cette technologie. Durant les périodes hivernales, certains animaux hibernent pendant plusieurs mois. Lorsqu’ils sont en hibernation, ils réduisent au maximum leurs dépenses d’énergie pour survivre.

L’agence spatiale européenne veut faire de même avec les astronautes. En plus d’économiser de la nourriture, ces derniers économiseront également de l’oxygène lorsqu’ils seront en « dormance. » L’équipage pourra donc vivre avec le strict minimum durant leur mission.

Une meilleure protection pour les astronautes

D’après Robin Biesbroek, principal acteur des recherches de l’ESA, l’agence spatiale se penche également sur la conception d’un vaisseau qui permettrait de renforcer la sécurité des astronautes.

« Nous travaillons sur l’adaptation de l’architecture d’un potentiel engin spatial, sur sa capacité à protéger les astronautes des radiations ou encore sur sa consommation électrique. Nous examinons comment une équipe d’astronautes pourrait être mise en hibernation et la manière de les protéger en cas d’urgence. Il est également question d’évaluer quels pourraient être les impacts de l’hibernation sur la psychologie de l’équipe. » a-t-il déclaré.

Pour mettre les astronautes en état de « dormance, » l’ESA opterait pour la prise d’un médicament. « L’hypothèse serait d’administrer un médicament pour induire une « torpeur, » terme désignant l’état d’hibernation. Comme les animaux en hibernation, les astronautes devraient acquérir davantage de graisse avant leur mission. »

Mots-clés esaespace