LESS : un nouveau revêtement pour des toilettes plus économes en eau

Une équipe de chercheurs du Penn State University vient de développer un nouveau revêtement pour toilettes censé réduire la quantité d’eaux usées que nous utilisons pour évacuer nos déchets fécaux. D’après leurs recherches, ce nouveau produit devrait permettre d’avoir des toilettes propres, moins propices au développement de bactéries et surtout plus écologiques.

Partant du constat que les matières fécales sont viscoélastiques et collantes, donc adhérant plus facilement à nos toilettes, l’idée de base est de rendre les toilettes plus glissantes en appliquant un revêtement sur les parois des WC.

Des toilettes parfaitement ordinaires

Crédits Pixabay

Pour développer et distribuer le produit, l’équipe de chercheurs a alors créé une entreprise baptisée Spot LESS Materials. Le kit de revêtement est actuellement disponible en vente sur le site internet de l’entreprise pour la modique somme de 20 dollars.

Un produit facile à utiliser

Surface lisse à effet liquide ou LESS, tel est le nom de ce nouveau revêtement de toilettes. Composé de deux types de revêtements pulvérisables, il s’applique sur de la céramique, de l’acier carbone ou sur toute autre surface dure. Le premier revêtement est un spray composé de structures fines invisibles à l’œil nu une fois sec, tandis que le second est un lubrifiant qui permet aux déchets, à l’eau et aux bactéries de glisser plus facilement sur les parois des toilettes.

Selon Tak Sing Wong, auteur principal d’un article scientifique publié dans la revue Nature Sustainability, le produit peut être appliqué par pulvérisation ou par essuyage.

Un test a été réalisé sur du verre et de la céramique, mélangé avec de l’eau colorée et des matières fécales artificielles. Il en résulte que le produit peut supporter jusqu’à 500 chasses d’eau. Pour une famille de 4 personnes, la première couche colle en permanence tandis que la seconde doit être renouvelée toutes les 2 semaines.

Pour une empreinte écologique amoindrie

D’après les résultats publiés dans la revue Nature Sustainability, environ 140 milliards d’eaux douces sont consommées chaque jour pour l’eau des toilettes. L’utilisation à grande échelle du produit LESS devrait donc réduire considérablement ce chiffre, en particulier dans les zones en pénuries d’eau.

D’autre part, Tak Sing Wong, affirme que le revêtement ne présente aucun risque pour l’environnement, car une fois rejeté dans la nature, il se décompose en substances inoffensives telles que la silice, l’eau ou le dioxyde de carbone.