L’essentiel sur les résolutions 2019 de Mark Zuckerberg

S’il y a bien un discours que certains attendent avec impatience en début d’année, c’est bien celui du PDG du plus grand réseau social au monde.

Si ce discours était  tant attendu, c’est parce qu’au fil de l’année 2018, Facebook a été mêlé à plusieurs scandales : piratages massifs, aide à la propagation de messages haineux et surtout le problème d’exploitation de données des utilisateurs.

Pour cette année 2019, le jeune milliardaire souhaite organiser une série de débats sur l’avenir de la technologie dans la société et le CEO désire même s’entretenir en public avec des leaders, des experts et toute sorte de personnes issues de diverses communautés.

Mark Zuckerberg a également annoncé vouloir améliorer la sécurité et la sûreté des diverses plateformes qu’il gère.

Des résolutions ambitieuses pour cette année 2019

Alors qu’en 2018, Mark Zuckerberg souhaitait « simplement » réparer Facebook, au fil de cette année, son ambition est tout autre.

Le PDG désire aborder des questions sérieuses avec des spécialistes, des hommes politiques, des penseurs, des dirigeants et même ses propres employés. Tout cela se fera toutes les deux à trois semaines et les entretiens seront diffusés sur divers canaux pour que tous puissent les suivre.

Pour cette année, Mark Zuckerberg souhaite discuter des opportunités, des challenges, des espoirs et des anxiétés éventuelles que la technologie peut apporter dans le futur. Des résolutions aux airs de talk-show selon les observateurs, mais ceux qui suivent de près tout ce que Facebook fait interprètent cela comme une volonté de se racheter par rapport à tous les scandales auxquels Facebook a été mêlé dernièrement.

Facebook chercherait-il à se racheter ?

Mark Zuckerberg étonne toujours avec ses résolutions de début d’année.

En 2016, il voulait mettre sur pied une intelligence artificielle qui rendrait sa maison encore plus intelligente. En 2017, le PDG voulait rencontrer des habitants des 50 États américains et en 2018, il voulait réparer Facebook.

Il fut un temps où le CEO de Facebook ne voulait manger que la viande qu’il a chassée et il a même réussi quelques défis dont l’apprentissage du mandarin. Quoi qu’il en soit, de nombreuses batailles juridiques et médiatiques attendent Facebook pour cette année et ces bonnes résolutions ne seront du coup sans doute pas de trop.

Mots-clés facebookweb