L’Estonie envisage d’avoir sa propre cryptomonnaie : l’estcoin

L’Estonie passe à la vitesse supérieure dans son infrastructure numérique. Après avoir franchi un pas important avec la mise en place de son programme e-Residency, le pays envisage de lancer une cryptomonnaie nationale. C’est en tout cas ce qu’a laissé entendre Kaspar Korjus, directeur du programme d’e-résidence, dans un billet de blog posté le mardi 22 août 2017. Selon ce dernier, la création d’une cryptomonnaie estonienne serait « imminente ».

La cybermonnaie du pays serait alors baptisée « estcoin », contraction d’Estonie et Coin qui veut dire « monnaie » en anglais. Elle devrait permettre de renflouer les caisses estoniennes, mais aussi servir aux e-résidents du petit pays qui compte actuellement 1,3 million d’habitants.

Le gouvernement estonien n’a pas encore fait de commentaires sur le possible lancement d’une cryptomonnaie nationale. Pour l’instant, seul le billet de blog de Kaspar Korjus en fait part.

En complément du programme e-Residency

Située au nord de l’Europe, l’Estonie compte parmi les états les plus avancés dans le domaine des services numériques. Pour preuve, le pays propose un programme d’e-résidence qui offre la possibilité aux personnes qui n’y habitent pas physiquement d’être citoyens « numériques » estoniens.

E-Residency profite surtout aux investisseurs, car le statut d’e-résident facilite les démarches pour ouvrir une entreprise en Estonie.

D’après les explications de Kaspar Korjus, l’estcoin devrait d’ailleurs compléter les nombreux avantages apportés par e-Residency. Une monnaie électronique nationale faciliterait en effet les transactions pour les e-résidents. Dans le cas des investisseurs, elle leur permettrait de régler plus facilement les cotisations sociales de la société qu’ils ont établie dans le pays.

Estcoin, de nombreux atouts pour l’Estonie

Dans son billet de blog, Kaspar Korjus affirme que « L’estcoin pourrait servir de moyen de paiement pour les services publics et privés et finalement fonctionner comme une monnaie viable utilisée à l’échelle mondiale. » Il ajoute qu’une cryptomonnaie nationale ne pourra être que bénéfique pour le pays. Ce dernier pourrait en effet « Investir dans de nouvelles technologies et innovations pour le secteur public, des contrats intelligents à l’IA. »

Mieux encore : « Une grande partie des fonds pourrait être utilisée comme un fonds de capital-risque communautaire pour le compte d’investisseurs. L’argent pourrait ensuite être utilisé pour soutenir les entreprises estoniennes, y compris celles établies par d’autres e-résidents. »

Plein de potentiels, le programme a reçu le soutien de Vitalik Buterin, fondateur d’Ethereum, une autre cryptomonnaie qui est actuellement très populaire.

RED By SFR : la Box Internet Série limitée est à 15 € par mois