L’Étoile de la Mort existe, et elle est en train de vaporiser une planète

Il arrive parfois que la réalité rejoigne la (science-)fiction. Preuve en est encore cette semaine : des astronomes ont découvert une étoile qui est actuellement en train de détruire une planète. L’Étoile de la Mort, mais en vrai.

Certains se diront que c’est dommage, mais cette étoile n’a cependant pas été construite pour un certain Empire galactique, puisqu’elle est tout ce qu’il y a de plus naturel. En réalité, elle représente même l’avenir de notre Soleil.

Étoile de la Mort

Une vue d’artiste d’une étoile vaporisant une planète

En effet, lorsqu’une étoile de la taille de notre Soleil commence à décliner, elle grossit pour devenir une géante rouge qui va quant à elle se dépouiller de ses couches extérieures au fur et à mesure du temps qui passe.

Au bout d’un long moment, il ne reste plus qu’un cœur d’une taille comparable à la Terre, extrêmement chaud : une naine blanche. Constitué d’un restant d’hydrogène et d’hélium mais principalement d’oxygène et de carbone, il ne fait pas très bon vivre sur une planète orbitant autour d’une telle étoile…

D’ailleurs, jusqu’à maintenant, c’était un scénario que nous n’avions jamais rencontré : jamais des astronomes n’avaient pu voir un objet orbiter autour d’une naine blanche. Désormais, c’est chose faite.

Cet objet semble être une planète, ou plutôt ce qu’il en reste. Orbitant à une distance représentant le double de celle séparant la Lune de notre planète bleue, cette planète est en effet en train de redevenir poussière, détruite par les forces exercées par la naine blanche.

Bien sûr, Dark Vador était pressé alors il n’aurait jamais eu l’idée de se faire sa propre naine blanche : la planète dont nous parlons ici va bel et bien disparaître, mais d’ici un million d’années à peu près. Après, la naine blanche sera semblable à beaucoup d’autres peuplant notre univers et prendra ainsi son air innocent que nous lui connaissons bien.

Via