L’étonnante histoire de la Zone du Silence du Mexique

A l’instar du Triangle des Bermudes, la Zone du Silence du Mexique est un endroit qui intrigue un grand nombre de personnes. Aussi connu sous le nom de « Zona del Silencio » en espagnol, cette zone désertique située au nord du Mexique, non loin du Bolsόn de Mapimí, à la jonction des états de Chihuahua, Coahuila et Durango, a inspiré de nombreuses légendes urbaines et a fait l’objet de plusieurs témoignages concernant l’apparition de phénomènes paranormaux.

La première mention de cette zone remonte à la seconde moitié du 19e siècle. Des sources affirment qu’à l’époque, des fermiers ont rapporté avoir vu des petites météorites s’écraser à cet endroit.

Le désert mexicain

Crédits Pixabay

En 1930, l’aviateur mexicain Francisco Sarabia a suscité un regain d’intérêt pour cette zone lorsqu’il a déclaré que sa radio a cessé de marcher lorsqu’il l’a survolée.

Toutefois, ce n’est qu’en 1970 que la Zone du Silence a commencé à faire la Une des médias américains et que son histoire a fait le tour du monde.

Un missile américain qui a changé de trajectoire

La Zone du Silence aurait des propriétés magnétiques étranges qui auraient la capacité d’attirer des corps massifs vers elle. Les rumeurs à ce sujet ont commencé à circuler en 1970. Au cours de cette année, plus précisément le 11 juillet, l’United States Air Force a lancé un missile Athena V-123-D depuis le Green River Launch Complex, situé dans l’Utah, aux États-Unis.

Ce missile, transportant une bombe radioactive contenant du Cobalt 57, devait mettre le cap sur White Sands Missile Range, au Nouveau-Mexique. Il n’a jamais atteint son objectif. En plein vol, le missile a perdu le contrôle et a changé de trajectoire. Il a fini par s’écraser dans le désert de Durango, dans ce qu’on appelle aujourd’hui la Zone du Silence.

Un incident qui a attiré l’attention du public

Une équipe d’experts a été dépêchée sur les lieux de l’accident pour voir ce qu’il en était. Ces derniers ont eu du mal à retrouver le missile qui n’a pu être localisé qu’au bout de trois semaines de recherches aériennes.

Une route a été construite pour transporter les débris du missile ainsi que les surfaces du sol contaminées. Toute l’opération s’est déroulée dans le plus grand des secrets. Néanmoins, le gouvernement américain a dû faire appel à une partie de la population locale pour surveiller le site.

L’information a commencé à circuler et les circonstances de l’accident ont éveillé la curiosité du public. Il faut savoir que le missile a été comme « attiré » par un aimant à plus de mille kilomètres de l’endroit où il devait initialement atterrir. Les propriétaires de terrains se trouvant près de la zone où a eu lieu l’accident y ont vu une opportunité pour se faire de l’argent.

Des scientifiques se sont rendus sur place pour essayer de trouver une explication au phénomène qui a provoqué le crash du missile. Malheureusement, les documents concernant cet accident sont difficiles à trouver.

N’y emmenez pas vos radios !

Avant d’être une zone désertique, la Zone du Silence était autrefois recouverte d’eau. On peut même encore y trouver des fossiles d’animaux marins. C’est pour cela que les scientifiques l’ont nommée la « Mer de Thétis. »

Cette zone n’a hérité du nom « Zone du Silence » qu’en 1966, lorsque l’ingénieur Harry de la Pena a remarqué que sa radio avait du mal à fonctionner dans cet endroit. Les signaux émis par les radios étaient très faibles et leurs ondes n’étaient pas transmises aux fréquences habituelles.

Son récit rejoint celui de l’aviateur Francisco Sarabia. Par la suite, les témoignages concernant l’apparition de phénomènes étranges dans cette zone se sont enchaînés.

Une zone qui est le théâtre de phénomènes inexpliqués

Après le crash du missile qui a eu lieu en 1970, plusieurs personnes ont affirmé avoir observé des OVNIS autour de la Zone du Silence. D’autres croient même avoir vu des extraterrestres. Les boussoles se détraquent aussi lorsqu’elles entrent dans cette zone.

Pour le moment, la Zone du Silence n’a pas encore livré ses secrets et les scientifiques sont toujours dans l’incapacité d’expliquer tous ces phénomènes. Toutefois, les chercheurs ont découvert que cette zone se trouve à la même latitude que le fameux Triangle des Bermudes, ce qui a bien entendu contribué à la construction du mythe.

La Zone du Silence continue d’attirer de nombreux visiteurs qui essayent de trouver des preuves de ces phénomènes étranges. Pour le plus grand bonheur des habitants de la région et des entreprises locales vivant du tourisme…