L’étonnante histoire de Manuel Bartual

Manuel Bartual est un dessinateur de bande dessinée espagnol, né en 1979 à Valence. Il est surtout connu pour ses séries Con amigos como estos et Sexorama, et c’est lui qui a fondé la revue de bande dessinée espagnole ¡Caramba! de même que la maison d’édition du même nom.

En août 2017, Manuel Bartual a fait sensation sur Twitter lorsqu’il s’est mis à raconter en direct l’histoire troublante de ses vacances à travers divers tweets. Un récit grisant qui a accroché des centaines de milliers d’internautes et rendu le dessinateur célèbre.

Théorie mort

Un récit angoissant qui a captivé la toile

Tout commence le 21 août 2017 lorsque Bartual publie sur son fil Twitter un message relativement simple qui dit : « Je suis en vacances depuis quelques jours, dans un hôtel près de la plage. Tout allait bien jusqu’à ce que des choses étranges commencent à se produire. »

En quelques heures, le fil devient viral et Bartual se met à poster toutes les choses qui lui arrivent en “temps réel”. Il a d’abord déclaré qu’un homme est entré dans sa chambre alors qu’il était sur la terrasse. Puis il a trouvé un crayon dans la salle de bain accompagné d’un message mystérieux. Plus tard, il a affirmé avoir vu un homme identique à lui-même en train de déjeuner au rez-de-chaussée portant un t-shirt qu’il avait perdu et s’attardant autour de la piscine de l’hôtel en agissant de façon suspecte.

Effrayé par les événements, il raccourcit ses vacances et rentre chez lui. Mais le mystère ne s’arrête pas là puisque son siège dans l’avion était déjà pris. Quand il est arrivé à la maison, son portier lui a remis un paquet qui aurait été laissé par Bartual lui-même et qui contenait un avertissement troublant. « N’écris plus, tout va bien », disait le message. « Tout finit ce soir. »

L’histoire intrigante de Bartual est vite devenue virale et il est passé de 16000 followers à 409000 en 5 jours. Le récit a eu un tel écho que même des stars comme Gérard Pique et Iker Casillas ont été captivés. On l’a qualifié de littérature du xxie siècle ou « récitTwitter » et on l’a comparé au phénomène d’Orson Wells et son histoire à la radio La Guerre des mondes.

Le fin mot de l’histoire ?

Au bout d’une centaine de tweets, Manuel Bartual a conclu son histoire par un simple “¿Hola? Merci de m’avoir lu jusqu’ici”. Puis, face aux réactions d’une partie des internautes, il a révélé que son histoire était une fiction. Il ne s’agit cependant pas d’un canular, ou l’œuvre d’un trompeur mal intentionné, mais bien d’une expérience littéraire virtuelle d’un nouveau genre.  On note ici une utilisation éblouissante d’un réseau social pour servir un véritable récit d’horreur.

Avec ce récit, Manuel Bartual a montré tout le potentiel des réseaux sociaux en termes de storytelling. Des sortes de romans-photos sont désormais créées sur Instagram ou Snapchat, et maintenant des récits sur Twitter… Dans un sens, Manuel Bartual a complètement révolutionné le genre, et de nombreuses expériences de ce type pourraient bien émerger sur la toile via ces nouveaux espaces d’expression que sont les réseaux sociaux.

Le « récitTwitter » de Manuel Bartual a eu tant de succès qu’elle a été traduite en anglais dès le deuxième jour. Une journaliste a également proposé une traduction en français. En 2018, quelques mois après sa série de tweets, Bartual a publié un livre intitulé L’autre moi, où son scénario est désormais écrit sur papier.

Récemment, l’histoire de Manuel Bartual a connu un nouveau souffle suite à la réalisation d’une vidéo par le YouTubeur Squeezie.

Mots-clés insolite