L’étonnante histoire du Skinwalker Ranch, le ranch des OVNIS

La zone 51 dans le Nevada n’est pas le seul endroit aux États-Unis réputé pour abriter des activités liées aux extraterrestres. À environ 800 km de là se trouve un autre site, fortement sécurisé, qui lui aussi serait le théâtre de nombreuses activités mystérieuses. La zone a même été surnommée “UFO Alley” en raison du grand nombre d’observations d’OVNIS qui y ont été signalées.

Il s’agit du Skinwalker Ranch, un ranch dont les propriétaires qui se sont succédé au fil des siècles ont rapporté des cas d’enlèvements extraterrestres, de mystérieux cercles de culture, d’animaux étranges et de mutilations d’animaux.

CIA OVNI

Capture Twitter

Le mystérieux Skinwalker Ranch dans l’Utah

Certains l’ont traité de lieu “maudit”, d’autres l’ont taxé de lieu surnaturel, et maintenant on le connaît surtout sous le nom de « Skinwalker Ranch », situé dans le sud-est de l’Utah. L’un de ses propriétaires, Terry Sherman, a été tellement effrayé par les événements survenus sur le site qu’il a déménagé avec sa famille seulement 18 mois après l’acquisition du terrain de 2 km2, qu’il a aussitôt revendu.

Lui et sa femme Gwen ont partagé leurs terrifiantes expériences avec un journaliste local en juin 1996. Alors qu’ils résidaient au Skinwalker Ranch, ils ont assisté à la mutilation systématique et répétée de leur bétail (d’une manière étrangement chirurgicale et exsangue), et ils ont aussi vu des ovnis et de mystérieux cercles de culture. Dans les trois mois suivant la publication de l’histoire, le ranch a été racheté pour 200 000 $ par le magnat de l’immobilier de Las Vegas et passionné d’OVNIS, Robert Bigelow.

Après son acquisition, Bigelow a mis en place une surveillance 24h / 24 du ranch afin d’obtenir des preuves des nombreuses revendications paranormales. Il a baptisé le projet National Institute for Discovery Science. Le projet n’a permis de capturer aucune preuve physique significative soutenant l’histoire incroyable des Shermans. Mais il a donné lieu à un livre intitulé Hunt for the Skinwalker: Science Confronts the Unexplained at a Remote Ranch in Utah, dans lequel plusieurs des chercheurs ont affirmé avoir observé des activités paranormales.

Bigelow a fini par revendre le Ranch à la société Adamantium Real Estate qui a depuis déposé une requête pour obtenir la marque commerciale « Skinwalker Ranch ».

Alors, les Sherman avaient-ils menti sur leurs observations surnaturelles ? Difficile de le dire, mais une chose est sûre, c’est qu’ils ne sont pas les seuls à avoir prétendument observé des choses paranormales dans le bassin d’Uinta, dans le sud-est de l’Utah. Au point que certains amateurs d’extraterrestres ont baptisé la zone “UFO Alley”.

Des créatures étranges observées au Skinwalker Ranch

Les Sherman n’ont pas déclaré avoir vu que des OVNIS dans leur ranch. Ils disent avoir également vu de grands animaux mystérieux. L’un de ces animaux étranges était un loup de trois fois la taille d’un loup normal sur lequel Terry a tiré plusieurs fois à bout portant avec un fusil, sans aucun effet. Ensuite après la vente du ranch, dans la nuit du 12 mars 1997, le biochimiste Colm Kelleher, travaillant pour le National Institute for Discovery Science de Bigelow, a affirmé voir vu une grande créature humanoïde qui espionnait l’équipe de recherche depuis un arbre.

Dans le livre Hunt for the Skinwalker, Kelleher explique que la créature se trouvait à environ 45 mètres de distance, perchée sur un arbre à 6 mètres du sol, en train d’observer l’équipe. Kelleher a alors tiré sur la créature avec un fusil, et elle a disparu. Il raconte ensuite avoir vu une trace ovale évidente d’environ 15 cm de diamètre profondément enfoncée dans la neige.

“Cela avait l’air inhabituel : une seule grande impression dans la neige avec deux griffes acérées faisant saillie à l’arrière de la marque et allant quelques centimètres plus profondément. Cela ressemblait presque à un oiseau de proie, peut-être une empreinte de rapace, mais énorme et, d’après la profondeur de l’empreinte, d’une créature très lourde.”, a-t-il déclaré.

Les observations répétées de créatures humanoïdes ont conduit certains à invoquer le nom de « Skinwalker », un être capable de changer de forme dans le folklore tribal navajo. Chez les Navajo, les skinwalkers sont des sorcières maléfiques qui peuvent se transformer en créatures de leur choix, un peu comme les loups-garous.

Depuis les années 1950, de nombreuses études ont été menées par des chercheurs, dont certains financés par le Pentagone, pour tenter de comprendre ce qui se passait au Skinwalker Ranch. Mais jusqu’ici aucune preuve scientifique solide n’a été trouvée.

Mots-clés insolite