L’étrange histoire de ce dinosaure qui perdait ses dents

En effectuant des fouilles dans la province du Xinjiang, des scientifiques ont fait une étrange découverte sur une espèce de dinosaures, le Limusaurus.

Cette espèce vient se ranger dans la famille des dinosaures théropodes et donc du clade regroupant la plupart des tétrapodes bipèdes comme les dinosaures carnassiers et les oiseaux. Le Tyrannosaurus Rex en fait partie lui aussi, mais la comparaison s’arrête là, car le Limusaurus était bien plus petit.

Lumusaurus

Le Lumusaurus n’était pas un dinosaure comme les autres.

Il mesurait en effet en moyenne 1,7 mètre de long et 60 centimètres de haut, pour un poids total ne dépassant pas les 30 kg.

Le Limusaurus, un dinosaure à part

Mais cet animal avait aussi une autre particularité très intéressante. Contrairement à la plupart des membres de sa famille, il était herbivore et il se nourrissait essentiellement de tiges et de racines.

Originaire de Chine, le Limusaurus passionne depuis de nombreuses années les paléontologues et certains d’entre eux ont décidé de se rendre dans la province du Xinjiang, à l’extrême ouest de la Chine, pour mener de nouvelles fouilles.

L’initiative a rapidement fini par payer et les chercheurs ont ainsi découvert pas moins de dix-neuf squelettes fossilisés dans un bourbier, des squelettes extrêmement bien préservés.

En analysant ces fossiles, ils ont rapidement réalisé que ces restes appartenaient à des dinosaures de différentes générations.

Mais ce n’est pas le plus fou, car en observant attentivement le squelette d’un bébé Limusaurus, les scientifiques ont remarqué qu’il était doté de plusieurs dents aussi aiguisées que la lame d’un couteau. La découverte les a beaucoup surpris, et ce pour une raison évidente : les squelettes adultes étaient pour leur part dépourvus de dents.

Un changement d’alimentation au fil des années ?

James Clark, professeur de biologie à l’Université George Washington, a expliqué dans un article scientifique que cette découverte était extrêmement importante, et ce pour plusieurs raisons bien précises.

La première, c’est qu’il est très rare de trouver une série de plusieurs squelettes appartenant à une même espèce et s’étalant de la naissance à l’âge adulte. Extrêmement rare, même. La seconde, c’est que ces modifications prouvent que l’espèce ne conservait pas le même régime alimentaire au fil des années.

Il pense en effet que les Limosaurus les plus jeunes pourraient avoir été carnivores ou omnivores avant de devenir herbivore, entraînant par la même occasion une évolution de leur mâchoire.

Josef Stiegler, son collègue, va même plus loin. Il rappelle en effet que c’est la première fois que l’on observe un tel phénomène chez des fossiles d’animaux éteints. Il s’agit donc d’une découverte capitale à ses yeux, une découverte qui pourrait nous aider à mieux comprendre l’évolution des dinosaures.

Crédits Image